Blog littéraire, artistique de Pascal Lamachère

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, février 16 2021

Cuisine, art, politique et compagnie. Recette de Panna cotta végane au citron




En bref : un des­sert végan assez rapide à pré­pa­rer et néces­si­tant que peu d’ingré­dients, c’est la « panna cotta » végane. Vous pou­vez aussi faci­le­ment varier les goûts selon le type de lait végé­tal, les épi­ces, le fruit que vous y ajou­tez, ainsi que si accom­pa­gnée d’une com­po­tée. Pos­si­ble aussi d’en faire une cho­co­la­tée en ajou­tant envi­ron 80 g de cho­co­lat 100 % en pou­dre et des mor­ceaux de cho­co­lats dans envi­ron 1 l de lait végé­tal.

Ingré­dients 
pour une 10 ène de pots :

- 60 cl de « lait végé­tal »
(si vous avez le temps, à l’occa­sion, vous pou­vez faire de la bois­son végé­tale mai­son sans machine spé assez faci­le­ment : http://www.cfait­mai­son.com/bio/faire-laits.html
tel que du lait de noi­set­tes : http://www.cfait­mai­son.com/bio/noi­sette.html)

- 20 de crème végé­tale (pour de la crème de coco, atten­tion à la mar­que et pro­ve­nance, voir expli­ca­tions : Mise à jour : le tra­vail des sin­ges est dis­si­mulé dans l’indus­trie thaï­lan­daise de la noix de coco : https://www.peta­france.com/actua­li­tes/dis­si­mu­la­tion-du-tra­vail-des-sin­ges-dans-lin­dus­trie-thai­lan­daise-noix-de-coco/ )

- 2 à 3 citrons

- un peu de jus d’orange (facul­ta­tif)

- 60 g de sucre type rapa­dura

- 4 g d’agar-agar (au pou­voir géli­fiant de 4 g par litre)

- des feuilles de men­the (facul­ta­tif)

Déroulé de la recette :

- mélan­ger dans un sala­dier lait végé­tal et crème végé­tale

- met­tre jus de citron et d’orange et mor­ceaux de fruits, sucre, feuilles de men­the et moi­tié du mélange lait + crème végé­tale dans une cas­se­role que vous faite chauf­fer en fouet­tant de temps en temps

- mixer (ou pas) si vous avez ajou­ter des mor­ceaux de fruits, ajou­ter l’agar-agar quand com­mence à fumer puis fouet­ter con­ti­nuel­le­ment jusqu’à envi­ron 3 minu­tes après le point d’ébul­li­tion atteint

- étein­dre le feu et ajou­ter le reste du mélange lait végé­tal+crème en fouet­tant, puis met­tre dans les pots

A noter que vous pou­vez ajou­ter des mor­ceaux de fruits tel que de bana­nes ou de frai­ses quand c’est la sai­son et mixer avec un mixeur plon­geant pen­dant la cuis­son, ou cou­per fine­ment et les ajou­ter tel quel, ou alors en com­po­tée des­sus quand com­mence à refroi­dir dans les pots.
Et vous pou­vez aussi rajou­ter des éclats d’aman­des ou de noi­set­tes selon le lait végé­tal que vous uti­li­sez.
Et aussi uti­li­ser d’autres crè­mes végé­ta­les telle que d’aman­des, telle que dans cette recette : Panna cotta saveur amande vegan : https://vegan-pra­ti­que.fr/recet­tes/panna-cotta-saveur-amande/


* A savoir : quand on fait la démar­che d’avoir une ali­men­ta­tion éthi­que, en géné­ral, pour diver­ses rai­sons, on pense en pre­mier lieu à ne plus man­ger de cada­vres d’ani­maux et pas for­cé­ment à se pas­ser de pro­duits lai­tiers, mais la pro­duc­tion de lait comme les œufs et cetera est liée à la souf­france qu’endu­rent les ani­maux éle­vés à cette fin, sans comp­ter le fait qu’elles sont sépa­rées de leurs bébés à qui était des­tiné le lait et qu’il est en géné­ral fait vivre à ceux-ci une vie courte avec fin tra­gi­que aux abat­toirs : La vie des vaches lai­tiè­res : https://www.l214.com/la-vie-des-vaches-lai­tie­res

Con­seils pour rem­pla­cer les pro­duits lai­tiers : https://vegan-pra­ti­que.fr/cote-cui­sine/rem­pla­cer-les-pro­duits-lai­tiers/

Le par­cours inverse du lait de vache : de la bou­teille au pis : https://www.peta­france.com/actua­li­tes/le-par­cours-inverse-du-lait-de-vache-du-pis-a-la-bou­teille/

Indi­gnez-vous ! Ce que l’on fait aux vaches pour le lait est révol­tant ! : https://www.peta­france.com/actua­li­tes/ce-que-lon-fait-aux-vaches-pour-le-lait-est-revol­tant/

* Veg­gie Chal­lenge (pour aider ceux que veu­lent s’y essayer, avec divers con­seils) : https://vegan-pra­ti­que.fr/veg­gie-chal­lenge/

Tableau nutri­tion­nel : les clés d’une ali­men­ta­tion végé­tale variée et équi­li­brée, en bref : https://visuels.l214.com/sites/vegan-pra­ti­que.fr/2020/tableau-nutri­tion­nel/tableau-nutri­tion­nel-web/tableau-nutri­tion­nel.pdf

Pour l’avoir en ver­sion papier : https://bou­ti­que.l214.com/divers/589-tableau-nutri­tion­nel-les-cles-d-une-ali­men­ta­tion-vege­tale-variee-et-equi­li­bree

* Pro­gramme de Peta France : Cette année, deve­nez végan en sui­vant notre pro­gramme d’e-mails : https://secure.peta­france.com/page/68578/peti­tion/1

* A pro­pos de la cause ani­male, le souci éco­no­mi­que-éco­lo­gi­que-poli­ti­que et éthi­que : Jérôme Segal : « Qui sont les ani­maux ? » : https://www.revue-bal­last.fr/jerome-segal-qui-sont-les-ani­maux/

Des zoo­no­ses à l’anti­bio­ré­sis­tance : bien­ve­nue dans la fabri­que des « bom­bes sani­tai­res » : https://blog.l214.com/2020/04/22/zoo­no­ses-lan­ti­bio­re­sis­tance-bien­ve­nue-fabri­que-bom­bes-sani­tai­res

Apo­lo­gie de la mau­vaise foi : L’incon­sis­tante Apo­lo­gie du car­ni­vore de Domi­ni­que Les­tel : http://www.cahiers-antis­pe­cis­tes.org/apo­lo­gie-de-la-mau­vaise-foi/

Quel­ques fiches résu­mant les argu­ments / moti­va­tions : https://vegan-pra­ti­que.fr/pour­quoi-deve­nir-vegan/

Com­pren­dre pour­quoi et savoir com­ment rem­pla­cer le miel dans notre ali­men­ta­tion : https://vegan-pra­ti­que.fr/con­seils-pra­ti­ques-vegan-pra­ti­que/le-miel/

De nom­breu­ses alter­na­ti­ves végé­ta­les per­met­tent de rem­pla­cer les œufs : https://vegan-pra­ti­que.fr/cote-cui­sine/rem­pla­cer-les-oeufs/

La vie des pou­les pon­deu­ses : https://www.l214.com/la-vie-des-pou­les-pon­deu­ses

Intel­li­gence et vie sociale des pou­les et des pou­lets : https://www.l214.com/intel­li­gence-et-vie-sociale-des-pou­les-et-des-pou­lets

Les pois­sons : une sen­si­bi­lité hors de por­tée du pêcheur : https://www.cahiers-antis­pe­cis­tes.org/les-pois­sons-une-sen­si­bi­li­te­hors-de-por­tee-du-pecheur/

Pour les recet­tes et cetera, ne plus man­ger de pois­sons : https://vegan-pra­ti­que.fr/cote-cui­sine/les-pois­sons-aussi/

* Liste-com­pi­la­tion de diver­ses vidéos (poli­ti­que, éco­no­mie, tech­no­lo­gie, ali­men­ta­tion, phi­li­so­phie, artis­ti­que etc.) : https://www.you­tube.com/play­list?list=PL9C4E9847954BBFF4

Bonne fin de février, bon cou­rage,
@ Pelu­che,
Pas­cal


samedi, février 13 2021

Pour la la Saint-Valentin : Cuisine, art, politique et compagnie. Recette de chocolats à la crème d'avocat et au citron vert




* Pour voir le docu­men­taire évo­qué au cours de la vidéo : La face cachée du cho­co­lat : https://www.you­tube.com/watch?v=bXhl608VbZc

* A lire : Fran­çoise Ver­gès : « La lutte déco­lo­niale élar­git les ana­ly­ses » (1/2) : https://www.revue-bal­last.fr/fran­coise-ver­ges-la-lutte-deco­lo­niale/

* Sur le thème éco­no­mi­que : Garan­tie éco­no­mi­que géné­rale et pro­duc­tion cul­tu­relle : https://blog.mon­de­di­plo.net/garan­tie-eco­no­mi­que-gene­rale-et-pro­duc­tion

Pour un com­mu­nisme luxueux : https://blog.mon­de­di­plo.net/pour-un-com­mu­nisme-luxueux

Con­qué­rir la sou­ve­rai­neté popu­laire, sur la valeur et sur la mon­naie : https://www.you­tube.com/watch?v=Fb6vZ7-XiNI&list=PL9C4E9847954BBFF4&index=84

* Sur le thème de la cause ani­male : Mar­tin Page : « Les ani­maux sont des indi­vi­dus » : https://www.revue-bal­last.fr/mar­tin-page-ani­maux-indi­vi­dus/


La recette des cho­co­lats à la crème d’avo­cat et au citron vert
à offrir à l’occa­sion de la Saint-Valen­tin, ou autre occa­sion, en bref :


Ingré­dients :

Crème à l’avo­cat et au citron vert

- 2 avo­cats

- 60 g de jus de citron vert

- 60 g de sirop d’agave (ou autre)

- 2 c à s de noix de coco râpée

- 2 c à s d’huile de coco

- pin­cée de sel

- zeste d’un citron vert (facul­ta­tif)

Pour l’enro­bage cho­co­lat

- 200 à 250 g (sui­vant la méthode (nap­page ou enro­bage)) de cho­co­lat des­sert ou cou­ver­ture à 70 %

- 1,5 c à s de huile de coco (facul­ta­tif)

- gout­tes d’huile essen­tielle uti­li­sa­ble ali­men­tai­re­ment (facul­ta­tif)

Pour accom­pa­gner :

- noi­set­tes tor­ré­fiées (facul­ta­tif)


Déroulé de la recette :

1 - Faire tor­ré­fier noi­set­tes 8 minu­tes à 180 ° puis décor­ti­quer quand refroi­dies.

2 - Pour la pré­pa­ra­tion au cho­co­lat :
Faire fon­dre le cho­co­lat.
Le faire refroi­dir un peu (ou le tem­pé­rer si vous pou­vez) et ajou­ter l’huile de coco et huile essen­tielle si vous en met­tez, mélan­ger.

3 - Pour la crème :
Pré­le­ver le zest du ou des citrons et pres­ser pour 60 g de jus.
Cou­per les avo­cats et en pré­le­ver la chair et faire la crème en mixant tous les ingré­dients ensem­ble, avec une par­tie du zest (facul­ta­tif).

4 - Pour faire les cho­co­lats :
Nap­per vos mou­les d’au moins 2 cou­ches avec pas­sage au con­gé­la­teur entre cha­que d’une 10ène de minu­tes ou met­tez direc­te­ment de la crème dans des mou­les avec con­gé­la­tion d’au moins 1 h avant de démou­ler et trem­per dans le cho­co­lat et déco­rer, ou met­tre la crème dans des mou­les nap­pés et une ou deux noi­set­tes, puis au con­gé­la­teur pen­dant envi­ron 1 h avant de recou­vrir de cho­co­lat, éven­tuel­le­ment déco­rer de zest de citron ou de noix de coco râpée, et de démou­ler.

Met­tre au con­gé­la­teur pour offrir le jour j, éven­tuel­le­ment dans un embal­lage cadeau, avec pour recom­man­da­tion, si con­som­ma­tion pas rapide, de con­ser­ver les cho­co­lats au con­gé­la­teur et d’en sor­tir un cho­co­lat une 10ène de minu­tes avant de le man­ger.


Désolé si c’est un peu labo­rieux à regar­der et écou­ter, le mas­que a besoin de repos, suite au pro­chain épi­sode !

Bonne jour­née, bon cou­rage,
@ Pelu­che,
Pas­cal


vendredi, janvier 29 2021

Cuisine, art, politique et compagnie. Poésie et recette de cookies au potimarron




A pro­pos des sites pré­sen­tés vers la fin de la vidéo :

* Le jour­nal de Per­sonne, la chaîne You­Tube : https://www.you­tube.com/c/lejour­nal­de­per­son­nein­fos

Le site : https://www.lejour­nal­de­per­sonne.com

* Blog de recet­tes 100 % végé­tal : https://www.100-vege­tal.com

Recette de sablés citrouille, avec d’autres recet­tes à base de citrouille : https://www.100-vege­tal.com/2014/10/idees-vegan-pour-hal­lo­ween.html

* Le site de Mr mon­dia­li­sa­tion : https://mrmon­dia­li­sa­tion.org/

(je viens de voir qu’ils ont publié un arti­cle sur le popu­lisme sur lequel les avis diver­gent, voir diver­ses thè­ses à ce sujet, dont : Fede­rico Tar­ra­goni : « Le peu­ple est un mot cen­tral de la démo­cra­tie » : https://www.revue-bal­last.fr/fede­rico-tar­ra­goni-le-peu­ple-est-un-mot-cen­tral-de-la-demo­cra­tie/

* la chaîne You­Tube de Magick Jack : https://www.you­tube.com/user/magic­jack­pro­duc­tion

* Guerre con­tre la nature, l’épi­sode 4 de cul­ture en déclin : https://www.you­tube.com/watch?v=AvG3fz­QIN7w&list=PL9C4E9847954BBFF4&index=52

* Le blog de Fré­dé­ric Lor­don : https://blog.mon­de­di­plo.net/-La-pompe-a-phy­nance-


Pour le poème, voir vers le début de la vidéo.


La recette des sor­tes de coo­kies au poti­mar­ron, en bref :


Ingré­dients :

150 g de flo­cons d’avoine à réduire en pou­dre

50 g de flo­cons d’avoine

25 g de farine de sar­ra­sin

50 g de farine t 110

Note : vous pou­vez met­tre qu’un seul type de farine, sui­vant ce que vous avez à dis­po­si­tion

150 de purée de poti­mar­ron (cuire envi­ron 15-20 mn, à la vapeur ou eau bouillante salée)

50 g de sucre type rapa­dura

1.5 c à c de bicar­bo­nate ou de levure chi­mi­que

3 c à s d’huile

3 c à s de lait végé­tal

1 c à c de vinai­gre de cidre

pin­cée de sel, 2 c à c de can­nelle, 1 c à c de 4 épi­ces

80 g de rai­sins secs


1 - Cuire des dés de poti­mar­ron à la vapeur ou dans eau salée bouillante 15 à 20 mn et réduire 150 g de flo­cons d’avoine en pou­dre

2 - Mélan­ger dans sala­dier pou­dre de flo­cons d’avoine, les fari­nes, le bicar­bo­nate ou levure, pin­cée de sel et épi­ces

3 - Mixer poti­mar­ron avec huile, lait végé­tal, vinai­gre et sucre rapa­dura

4 - Ajou­ter au bol, mélan­ger un peu à la cuillère puis pétrir, puis ajou­ter rai­sins secs et pétrir

5 - Eta­ler sur plan de tra­vail fariné, apla­tir pour envi­ron 5 mm d’épais­seur et cou­per avec un emporte-pièce ou au cou­teau pour don­ner la forme que vous vou­lez

6 - Met­tre sur tapis de cuis­son ou pla­que tapis­sée et faire cuire envi­ron 15 min à 185 ° Cel­sius

7 - Lais­ser refroi­dir et dégus­ter ainsi, ou avec un peu de con­fi­ture ou autre


Bonne fin de mois de jan­vier, bon cou­rage,
@ Pelu­che,
Pas­cal


mercredi, janvier 20 2021

Cuisine, art, politique et compagnie. Recette de cannellonis aux lentilles corail



A pro­pos des sites pré­sen­tés vers la fin de la vidéo :

* Le jour­nal de Per­sonne, la chaîne You­Tube : https://www.you­tube.com/c/lejour­nal­de­per­son­nein­fos

Le site : https://www.lejour­nal­de­per­sonne.com

* Le site du réseau sala­riat : http://www.reseau-sala­riat.info/

* Le site de Inves­tig’action : https://www.inves­ti­gac­tion.net/fr/

* La revue Bal­last : https://www.revue-bal­last.fr/

* L’asso­cia­tion L214 : https://www.l214.com/

Leur site vegan-pra­ti­que et leur veg­gie chal­lenge : https://vegan-pra­ti­que.fr/veg­gie-chal­lenge/

* Sea She­pherd : https://www.sea­she­pherd.fr/

* Le site de Peta France : https://www.peta­france.com/


La recette des can­nel­lo­nis aux len­tilles corail en bref
 :

Ingré­dients :

1 boite de 250 g de can­nel­lo­nis

400 g de len­tilles corail

800 g de toma­tes pelées avec leur jus

260 g d’oignons

600 g de poti­mar­ron

400 g de crème végé­tale

100 g de lait végé­tal

Huile d’olive

2 c à c de sel

1/2 c à c de poi­vre, 1 c à c de curry et 1 c à c de paprika fort

envi­ron 10 c à s de cha­pe­lure (je mélange en géné­ral reste de cha­pe­lure d’autres pré­pa­ra­tion avec des grai­nes de sésame, du goma­sio et de la levure mal­tée)


1 - Cuire poti­mar­ron en dés 20 à 25 minu­tes, égout­ter et mixer avec crème, lait végé­tal, des pin­cées de sel et de poi­vre.

2 - Faire cuire les len­tilles corail dans 2 fois leur volume d’eau, pen­dant 15 min après ébul­li­tion.

3 - Décou­per oignons et toma­tes, faire suer oignons 5 minu­tes, ajou­ter ensuite toma­tes, len­tilles, sel, poi­vre, curry et paprika, cuire 10 min en remuant de temps en temps.

4 - Hui­ler plat, met­tre moi­tié pré­pa­ra­tion poti­mar­ron, gar­nir les can­nel­lo­nis, les met­tre dans le plat, recou­vrir du reste de la pré­pa­ra­tion aux len­tilles, puis de poti­mar­ron et enfin cou­vrir de la cha­pe­lure.

Cuire envi­ron 45 minu­tes au four à 200 ° (en mode cha­leur tour­nante)


Bon début d’année 2021, bon cou­rage,
@ Pelu­che,
Pas­cal


lundi, avril 22 2019

Histoire de cause-s




J’ai vu le feu et je n’ai rien fait !

https://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2019/04/jai-vue-le-feu-et-je-nai-rien-fait/

Et vous qu’avez-vous fait ?



* Si vous la décou­vrez, vous pour­rez zyeu­ter un cer­tain nom­bre de billets sur la rubri­que ouverte à tous - De l’info-scé­na­rio pour trai­ter une ques­tion d’actua­lité… Recueil de jour­naux pour Tous : https://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cate­gory/recueil/

Dont film acces­si­ble à tous : CAL­LAS­NI­KOV
https://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2017/08/cal­las­ni­kov/
Pré­sen­ta­tion film : les der­niè­res minu­tes vécues par la Soprano abso­lue : Maria CAL­LAS

Vidéo you­tube : https://www.you­tube.com/watch?v=2TCI­rOy16g4


* A pro­pos du jour­nal de Per­sonne, n’hési­tez pas à sou­te­nir cette artiste de talents qui info-scé­na­rise l’actua­lité avec phi­lo­so­phie-poé­sie depuis de nom­breu­ses années : Cam­­pa­­gne de sou­­tien du jour­nal de Per­sonne : https://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/sou­tien-jour­nal-de-per­sonne/

* Pour con­tri­buer au livre de Per­sonne, sou­te­nir l’Artiste Auteure et le livre Les Mille et une Vies : https://livre.lejour­nal­de­per­sonne.com


Arti­cles, docu­men­tai­res, con­fé­ren­ces sur l’éco­lo­gie-poli­ti­que-éco­no­mie :

* Auré­lien Bar­rau : « Le com­bat ani­ma­lier est frère des com­bats d’éman­ci­pa­tion » : https://www.revue-bal­last.fr/aure­lien-bar­rau/

* Quand la Science appelle à l’aide pour l’huma­nité ? Auré­lien Bar­rau, Astro­phy­si­cien, sur la science, l’éco­lo­gie, l’envi­ron­ne­ment, les poli­ti­ques : https://www.you­tube.com/watch?v=XO4­q9o­VrWWw

* Audi­tion pro­gram­ma­ti­que 11 - Cons­ti­tuante - Madame Mabrouka M’Barek, dépu­tée cons­ti­tuante tuni­sienne, aux audi­tions pro­gram­ma­ti­ques de JLM2017 : https://www.you­tube.com/watch?v=I3yUcq2_umA

* Con­fé­rence sur le réfé­ren­dum d’ini­tia­tive popu­laire : https://youtu.be/sjDUr3I-En0?t=1122

* Ber­nard Friot, pour une solu­tion éco­lo­gie - éco­no­mie : pour une sécu­rité sociale de l’ali­men­ta­tion (du trans­port, du loge­ment etc.) : https://www.you­tube.com/watch?v=dLH­SYd­FUc3s

* Con­qué­rir la sou­ve­rai­neté popu­laire, sur la valeur et sur la mon­naie : https://www.dai­ly­mo­tion.com/video/x27b­ph2

* A pro­pos du livre d’Etienne Chouard, « Notre Cause Com­mune », par Jac­ques Sapir : http://chouard.org/blog/2019/04/10/rus­seu­rope-en-exil-a-pro­pos-du-livre-detienne-chouard-notre-cause-com­mune-par-jac­ques-sapir/

* C’est à Nabi Saleh que j’ai aban­donné le sio­nisme : https://www.ujfp.org/spip.php?arti­cle6086

* Une défi­ni­tion de la paix (vostfr, sous-titres à acti­ver s’ils ne s’affi­chent pas, bas droite de la barre de lec­ture, à gau­che du ptit engre­nage) : https://www.you­tube.com/watch?v=cibEPK7mTsI&t=4s&list=PL9C4E9847954BBFF4&index=54

* L’éthi­que de Léon Tol­stoï : https://libe­ra­tio­na­ni­male.com/2010/07/19/vege­ta­lisme-ethi­que-leon-tol­stoi/

* Quand le Nord s’ins­pire du Sud : https://www.revue-bal­last.fr/nord-sins­pire-sud/

* Con­fé­rence ges­ti­cu­lée sur l’éco­no­mie : https://www.you­tube.com/watch?v=ZuZz9N­SOh10&list=PL9C4E9847954BBFF4

* Veg­gie Chal­lenge (pour aider ceux que veu­lent s’essayer au régime végé, avec divers con­seils) : https://vegan-pra­ti­que.fr/veg­gie-chal­lenge/

@ Pelu­che,
Pas­cal


vendredi, novembre 25 2016

À vos souhaits !, Le journal de Personne de septembre-novembre 2016, poèmes, contes




À vos sou­haits ! : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/11/a-vos-sou­haits/


Couverture Le journal de Personne de septembre novembre 2016

* Un qua­trième numéro d’e-zine du jour­nal de Per­sonne est dis­po­ni­ble, avec les publi­ca­tions de sep­tem­bre au 23 novem­bre 2016. Vous pou­vez télé­char­ger gra­tui­te­ment le fichier à cette adresse : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/lejour­nal­de­per­son­ne­sep­tem­bre­no­vem­bre.pdf

* Vous trou­ve­rez les 3 ezi­nes pré­cé­dents, une vidéo rétros­pec­tive com­po­sée cette fois d’extraits de l’année anni­ver­saire 2015-2016, et cætera, sur : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/joyeux-anni­ver­saire-per­sonne-retros­pec­tive/

* Per­sonne s’auto­pro­dui­sant, elle ne peut comp­ter que sur notre sou­tien, le sou­tien des inter­nau­tes, alors si vous en avez l’élan, pour sou­te­nir Per­sonne et le film “Le pro­cès d’un pro­cès” vous pou­vez deve­nir copro­duc­teur dona­teur (com­prend lien d’accès à la page où vous pour­rez voir le film) : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-film-pro­ces-dun-pro­ces/

ou pas­ser par la case “Cam­pa­gne de sou­tien pour les films et le jour­nal de Per­sonne” : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-films-jour­nal-de-per­sonne/

Pour ceux qui décou­vrent Per­sonne et son jour­nal, et pour ceux qui n’auraient pas encore fait le tour des archi­ves, vous trou­ve­rez plus de 1000 billets-vidéos sur la chaîne you­tube : http://www.you­tube.com/user/lejour­nal­de­per­sonne

Le site du jour­nal de Per­sonne : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com

Page fan Face­book de son jour­nal : https://www.face­book.com/lejour­nal­de­per­sonne

Sa page perso : https://www.face­book.com/infos­ce­na­rio­de­Per­sonne

* Divers liens (art, actua­lité, alter­na­ti­ves diver­ses) : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/per­son­nea­per­sonne.php

* Quel­ques tex­tes poé­ti­ques :

Vive­ment

Ins­piré de : L’Escale



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/11/les­cale/

Vive­ment qu’un jour la France,
Qu’un jour dans le monde,
L’impé­ria­lisme soit rendu sou­ve­nance,
Ainsi que dans le ciel et sur terre, les fron­des

Vive­ment qu’un jour les mar­chands d’armes,
Qu’un jour les jon­gleurs avec vie,
Les créa­teurs de vacar­mes
Écou­tent les souf­fles qui réson­nent jusqu’aux par­vis

Vive­ment qu’un jour la France,
Qu’un jour des citoyens
Arri­vent à faire con­ver­gence,
A chan­ger le mau­vais sort fait aux « indiens »

Vive­ment qu’un jour les spé­cu­la­teurs,
Qu’un jour les mar­chés des ingé­ren­ces
Soient ren­dus cen­dre par la bien­veillance,
De l’enchan­te­ment dans les cœurs

Vive­ment qu’un jour, dans la vie des che­mins,
Qu’un jour au-delà des tem­pê­tes et des erran­ces,
Se par­tage l’eau fraî­che et se mul­ti­plient les pains
Entre voya­geurs et séden­tai­res, le ciel étoilé pour puis­sance.

* * * * *
* * * *

Des roses et des hori­zons

Ins­piré de : La guerre des roses : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/11/la-guerre-des-roses/

Des fleurs des champs de la France,
En effer­ves­cence,
Choi­sis­sent une rose
Et font des tran­chées
Pour que la leur soit his­sée,
Trône un temps en vir­tuose

Dans les allées du jar­din,
Des jar­di­niers arro­sent,
Diver­ses pla­ces en lien,
Ils choi­sis­sent aussi de la rose,
Les épi­nes et les péta­les
Uti­li­sés pour leur Graal

Un jar­din, des outils et des camps,
Cer­tai­nes fleurs hési­tent
Face au jeu des urnes en rite,
Tour­nées vers le ciel ou leur champ,
La rosée de l’aube en créa­tion,
Mais la voie d’Ély­sée à son hori­zon.

* * * * *
* * * *

Le visage du bon­heur

Ins­piré de : Veux-tu être heu­reux ? : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/11/veux-etre-heu­reux/

A l’ins­tant
Où se voit le visage d’un(e) heu­reux(se),
Une carte tirée et jouée sous le signe de la bonne étoile,
Île para­di­sia­que trou­vée et savou­rée au hasard des cieux

Et qu’importe s’il n’est que fugace,
si l’heur n’est pas à la bonne heure,
si les remous de la trame font boire de la tasse,
c’est un tout qui fait s’épa­nouir les fleurs

Le fil se déroule « pas » après « pas »,
avec les ins­tants man­qués et de grâce,
de « da capo » à la page sui­vante de la voie,
des sorts se font avec ou sans audace

Puis, pour cer­tains, un ins­tant,
La bonne heure au visage de bon­heur,
Se par­tage les mets et de l’humeur joviale,
Et du prin­temps à l’hiver, du fond des yeux.

* * * * *
* * * *

Sen­sa­tion

Ins­piré de : La névrose : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/11/la-nevrose/

Une réflexion,
Au coeur des mon­ta­gnes rus­ses,
Au fil des ins­tants

Même si impar­fait,
Si demain reste incer­tain,
Se che­mine, se vit

L’étant fait son temps,
Si per­siste des bles­su­res,
Pluie n’est éter­nel

Une réflexion,
Au coeur du cycle jour-nuit,
Au fil sus­pendu

Si vagues se font, défont,
Même si pareil pour l’éclair­cie,
Le rivage est rivage

Sur­face se façonne,
Si l’être est mys­tère voilé,
Se che­mine de la vie.

* * * * *
* * * *

Ins­tants de fêtes

Ins­piré de : Qu’est-ce que tu fêtes ?



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/11/quest-ce-que-tu-fetes/

Le long d’une allée de tom­bes, je mar­chais,
Ima­gi­nant des morts se mani­fes­ter,
Mes grands-parents mater­nels me saluer,
Me don­ner des nou­vel­les des pater­nels,
Et moi par­ler de l’ère, de la terre au ciel,
De mes bour­des, des sta­tues et vases fêlés,
D’ins­tants pas­sés, d’idées, d’hori­zons, de rêves,
De for­ces, fai­bles­ses, con­tin­gence et sève.

Le long d’une allée de tom­bes, je regar­dais,
J’écou­tais, res­pi­rais la vie hors de por­tée
Des en cer­cueils qui ne peu­vent plus se lever,
En dehors des fuga­ces sou­ve­nirs per­sis­tants,
Je réflé­chis­sais à tout ce qui peut être essayé,
Pansé, réa­lisé, forgé d’ins­tant en ins­tant,
A la beauté de sillons tra­cés et à tra­cer,
Au clin d’œil d’une étoile filante aux incar­nés.

Le long d’une allée de tom­bes, je repar­tais,
Savou­rant, empli de l’ins­tant, des creux aux som­mets,
Je regar­dais un vol d’oiseaux comme en fête,
Non loin d’un clo­cher son­nant l’heure écou­lée ;
Par-delà les aléas, les échecs, éti­quet­tes,
Je pen­sais aux che­mins des con­duc­teurs et pas­sa­gers,
Au sort des vies croi­sées, puis les voies pas­sées,
Aux évo­lu­tions, actions des exis­ten­ces aspi­rées.

* * * * *
* * * *

Le Samain de Pyg­ma­lion

Ins­piré de : Mon halo win : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/10/mon-halo-win/


Le pre­mier jour de Samain, Pyg­ma­lion, druide mage de son vil­lage, en ren­trant de sa jour­née à faire quel­ques exor­cis­mes con­tre des pos­ses­sions - cou­ran­tes en cette période de l’année pro­pice aux ouver­tu­res vers “l’Autre Monde” - se posa devant son bureau, face au par­che­min prêt à être ancré par la noo­sphère de sa pla­nète bleue. Celui-ci lui déli­vrait cha­que jour, quand il l’ouvrait, via pay­sa­ges let­trés appa­rais­sant sur le papier, des his­toi­res et des thè­ses dif­fé­ren­tes, au « hasard du grand tout ». Ce soir-là il décou­vrit une his­toire qui lui fit ima­gi­ner la femme de ses rêves. Il ne savait trop si elle était par­fai­te­ment décrite ou si c’était l’œuvre de son ima­gi­na­tion face à la lec­ture, ou un peu des deux, mais il se demanda si elle avait été ou était de ce monde, ou si elle avait été ima­gi­née par un autre esprit qui l’avait ainsi fait naî­tre dans la noo­sphère. Tou­jours est-il qu’il con­tem­pla un long moment le par­che­min en ima­gi­nant la belle en sor­tir et pren­dre corps devant lui.

Quand il sor­tit de sa rêve­rie, en ran­geant l’enroulé, il lor­gna du côté de l’armoire où étaient posé son gri­moire et de ses potions. Avec ses pou­voirs de mage-sculp­teur, il aurait pu faire une ersatz se rap­pro­chant de son aspi­ra­tion, mais il ne pou­vait lui don­ner ainsi toute une âme. Il se rési­gna à aller rejoin­dre les son­ges des yeux fer­més.

Cette nuit, il eut l’impres­sion d’avoir rêvé d’elle et peu après son réveil, ou bien rêvait-il encore ?, quand il alla dans son bureau, il vit la femme en chair et en os.

« Est-ce que… Est-ce un rêve ? Êtes vous un esprit de l’autre monde venu me han­ter en cette occa­sion de Samain ? Si l’on peut par­ler ainsi vu tout le charme qui émane de vous ! »

« Je… je ne sais pas ! Que fais-je ici ? Est-ce que moi-même je rêve ? Êtes-vous le fruit d’une drô­le­rie de mon ima­gi­na­tion ? »

« Euh… Vous me met­tez le doute… Mais pour­quoi serais-je le fruit d’une drô­le­rie ? Je suis pas un drôle de djinn quand même ! J’ai l’air si peu sérieux ? »

« Oh, eh bien, disons que vous sor­tez de l’ordi­naire ! Et cette pièce est… étrange ! »

« Si c’est mon accou­tre­ment, c’est que vous n’êtes pas de la même cul­ture que la mienne ? De laquelle venez-vous ?! »

« Je… Je ne sais pas trop… En fait… »

« Vous savez au moins qui vous êtes ?! »

« Cela oui ! Si l’on peut con­si­dé­rer vrai­ment le savoir. Je m’appelle Gala­tée ! Et vous ? »

« Enchanté ! Moi, c’est Pyg­ma­lion ! Som­mes-nous en plein rêve ? »

Pyg­ma­lion se pinça puis se regarda dans le miroir de la pièce, accro­ché au mur dos au bureau.

« Je n’ai pas cette impres­sion ! Mais d’habi­tude les esprits en visite lors de Samain en savent plus sur eux. Est-ce les pou­voirs de mon incons­cient en cette période où la magie est ampli­fiée, qui vous ont fait sor­tir d’un lieu tel que les lim­bes, voir pren­dre corps depuis la noo­sphère ? J’en ai entendu des his­toi­res extra­or­di­nai­res, mais rien de tel. Ou ai-je fait un sort en état de som­nam­bu­lisme ? »

« Ne me deman­dez pas ! Je sais au moins que… Euh… »

« Vou­lez-vous bien me don­ner votre main ? Ou plu­tôt me la ten­dre ? Que l’on voit ce qu’il se passe ! »

Lors­que la main de Gala­tée effleura la sienne, Pyg­ma­lion ouvrit les yeux, assis face à son bureau. Avait-il fait un sim­ple rêve ? Com­ment était-il arrivé là ? Il était cer­tain d’être allé dor­mir sur sa paille. A tra­vers la fenê­tre, les lueurs de l’aube s’infil­traient comme lors de la pré­sence de son rêve. Il alla ren­dre des menus ser­vice au vil­la­geois lors de cette seconde jour­née puis, pen­dant la nuit, il eut de nou­veau la visite de Gala­tée, avec la même sen­sa­tion de réa­lisme sur­na­tu­rel que la veille. Si il se « réveillait » à un moment ou un autre, tou­jours face à son bureau, qu’il ne pou­vait être cer­tain de la nature de Gala­tée, il avait au moins le plai­sir de par­ta­ger des moments avec elle, de faire un peu plus sa con­nais­sance. Du moins, se disait-il.

Le der­nier jour de Samain, après une soi­rée à avoir allumé les feux de joie avec le bois sec sacré et être ren­tré avec des brai­ses, comme de cou­tume, il mit du temps avant de s’endor­mir. Il avait peur de voir pour la der­nière fois Gala­tée. Ses appa­ri­tions, quelle que soit la magie autour, étaient sûre­ment favo­ri­sées par la période d’ouver­ture vers “l’Autre Monde”. Même si elle n’en venait pas à pro­pre­ment dit, ou dif­fé­rem­ment des autres esprits, peu de pro­ba­bi­lité que cela soit une coïn­ci­dence. Il pria ainsi du plus pro­fond de son être la grande déesse de pou­voir retrou­ver d’une façon ou d’une autre Gala­tée après son réveil, ou de pou­voir con­ti­nuer à la côtoyer les jours sui­vants, encore et encore.

Samain passé, Pyg­ma­lion fut introu­va­ble dans le vil­lage. Non qu’il fut devenu un esprit de “l’Autre Monde” ou qu’il l’eut été dans cette his­toire. Il fut exaucé d’une cer­taine façon. Du moins, cer­tains pos­ses­seurs d’un par­che­min comme celui de Pyg­ma­lion purent lire une mytho­lo­gie lais­sant enten­dre que ce put être le cas dans une autre dimen­sion où la grande déesse l’aurait fait s’incar­ner.

* * * * *
* * * *

Vif d’aimer

Ins­piré de : FOR­TE­RESSE



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/10/for­te­resse/

Au début de la nuit des temps,
Chro­nos, en aper­ce­vant Gaïa,
Eut une sen­sa­tion qui le remua,
A en des­si­ner tout le tour d’un cadran.
Il vit alors l’uni­vers se for­ger
Et la belle dan­ser sur sa pla­nète,
Parer des cou­leurs des sai­sons
Au cours du sablier à voya­ger.
Sans expé­rience, avec l’aide des comè­tes,
Dans un pre­mier temps sans son dia­pa­son,
Il tenta de lui faire des clins d’œil,
Au ris­que de pro­vo­quer des col­li­sions.
Elle, de ces fruits, des pous­siè­res stel­lai­res,
Se fabri­qua un satel­lite, comme un tapis de feuilles
Sur lequel elle pour­rait par­ta­ger des aspi­ra­tions, de ses visions
Avant de pou­voir le ren­con­trer sur la terre.
Mais les grains de la source con­ti­nuè­rent de s’écou­ler
Et une nuit Chro­nos fut ame­ner à d’autres galaxies,
Et Gaïa con­ti­nua de vivre ses sai­sons
Et appren­dre à con­naî­tre des habi­tants de la Voie lac­tée.
Ils ne vou­laient tou­te­fois, ne pou­vaient pas s’oublier sans être en anoxie,
Ils déci­dè­rent et mirent tout œuvre pour cons­truire un pont
Et se retrou­vè­rent ainsi à volonté, le jour et la nuit, au fil du temps,
Vécu­rent leur éter­nité vers le ciel de l’absolu, de prin­temps en prin­temps.

© Pas­­cal Lama­­chère

* * * * *
* * * *


Bonne fin d’année 2016,
@ pelu­che !
Pas­cal
Pour me rejoin­dre sur le réseau social Fra­mas­phere : https://fra­mas­phere.org/u/pas­cal_lama­chere
Pour me (re)join­dre sur face­book : http://fr-fr.face­book.com/pas­cal.lama­chere
Page un point de vue : https://www.face­book.com/des­points­de­vue
Pour sui­vre ce que je par­tage sur twit­ter (vous pou­vez le faire sans vous y ins­crire) : http://www.twit­ter.com/France_Tou­louse
You­tube : https://www.you­tube.com/user/pas­cal315
Goo­gle+ : https://plus.goo­gle.com/u/0/109433089477812591682


samedi, octobre 1 2016

Histoire de politique, économie, écologie, animaux et alimentation, religion, Islam


Photographie aube Mosquée

* Parole d’hon­neur



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/09/parole-dhon­neur/


* Quand le Nord s’ins­pire du Sud : http://www.revue-bal­last.fr/nord-sins­pire-sud/

Extraits : « Quand je suis arri­vée en France de mon Chili natal, au début des années 1980, j’enten­dais sou­vent cette phrase : « L’Amé­ri­que est en avance. » J’avais beau n’avoir que dix piges, et scot­cher sur Starsky et Hutch le diman­che comme tous les gos­ses, le ter­reau cul­tu­rel et poli­ti­que où j’avais poussé m’avait déjà appris à me méfier des phra­ses ina­che­vées. Je pen­sais : « Pour­quoi ils appel­lent “Amé­ri­que” les USA ? » Et puis « En avance ?… OK, mais pour aller où ? » Aujourd’hui, nous con­nais­sons la des­ti­na­tion du « rêve amé­ri­cain », puis­que nous y som­mes. Un monde où 85 hom­mes détien­nent autant de riches­ses que la moi­tié de la popu­la­tion mon­diale, mais où la lutte des clas­ses fait office de reli­que ; un monde où, dans un des cinq pays les plus riches et « déve­lop­pés », la France, pour ne pas la nom­mer, une femme meurt tous les trois jours sous les coups d’un homme de son entou­rage ; un monde où la blan­cheur de la peau demeure la meilleure pro­tec­tion con­tre les cri­mes poli­ciers1 ; un monde où la pla­nète est si pol­luée que les cor­dons ombi­li­caux sont satu­rés de pes­ti­ci­des, où des éco­sys­tè­mes sont rava­gés et des catas­tro­phes qua­li­fiées de « natu­rel­les », un monde où l’on assiste à la catas­tro­phe huma­ni­taire de mil­lions de migrants cher­chant refuge auprès d’une Europe opu­lente et amné­si­que, à la pri­va­ti­sa­tion des biens publics et la publi­ca­tion de la pri­va­cité, à l’ato­mi­sa­tion des socia­bi­li­tés, à l’ano­mie et à la soli­tude des métro­po­les, à la menace ter­ro­riste ampli­fiée par les États qui y trou­vent une for­mi­da­ble aubaine pour faire pas­ser leurs réfor­mes impo­pu­lai­res et cri­mi­na­li­ser toute forme de radi­ca­lité… Bref, une plou­to­cra­tie pré­fas­ciste, dont Trump est la par­faite illus­tra­tion. »

« Pour nous, acti­vis­tes déco­lo­nia­les, il est clair que nous som­mes en plein virage — d’où les nom­breu­ses sor­ties de route. Et nous savons aussi que nous ne ver­rons pas l’abou­tis­se­ment de notre vivant de ce tour­nant ; nous avons aussi tout à fait cons­cience que l’on n’abat pas un sys­tème vieux de 524 ans en quel­ques décen­nies : il est ques­tion de chan­ge­ment de para­dig­mes et d’échel­les, de valeur, et de gran­deur. Mais pour nous, une chose est cer­taine, c’est que s’il reste une chance à ce monde glo­ba­lisé de se méta­mor­pho­ser (comme le sou­haite Edgar Morin) ou (comme ambi­tionne de faire la revue Bal­last) de ras­sem­bler ce qu’il y a de plus fécond dans les trois prin­ci­paux mou­ve­ments d’éman­ci­pa­tion nés en Europe dans le giron de la révo­lu­tion indus­trielle — le com­mu­nisme, le socia­lisme et l’anar­chisme —, il va fal­loir com­po­ser avec ce qui pour nous est et sera la grande aspi­ra­tion révo­lu­tion­naire du XXIe siè­cle, c’est-à-dire la déco­lo­nia­lité. Peut-être même que nous fini­rons par adop­ter un suf­fixe en -isme, et ce dans l’objec­tif clair et pré­cis de réno­ver les uto­pies et de détruire le sys­tème capi­ta­liste-racial-patriar­cal. Cette chi­mère à trois têtes qui sait par­fai­te­ment s’adap­ter à tous les con­tex­tes humains, poly­mor­phe et coriace, chan­geant d’appa­rence en fonc­tion de l’envi­ron­ne­ment et des situa­tions. Atta­quées sépa­ré­ment, une des trois têtes prend les com­man­des, visi­bi­li­sant un type de domi­na­tion, les deux autres mises en sour­dine con­ti­nuent à nour­rir celle qui fait face tout en assu­rant les arriè­res : com­bat­tues iso­lé­ment, les trois têtes cons­ti­tuent une entité invin­ci­ble. Nous, nous vous pro­po­sons de « faire d’une pierre trois coups » en visant le cœur de ce mons­tre qui ter­ro­rise nos vies depuis si long­temps, pour enfin chan­ger d’ère. Rien de moins. »

* Que demande le peu­ple ?



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/09/que-demande-le-peu­ple/


* Audi­tion pro­gram­ma­ti­que #11 - Cons­ti­tuante - Madame Mabrouka M’Barek, dépu­tée cons­ti­tuante tuni­sienne, aux audi­tions pro­gram­ma­ti­ques de JLM2017 :



* Dos­sier : Une his­toire de démo­cra­tie - répu­bli­que : http://pas­cal.lama­chere.free.fr/index.php?post/2016/07/23/Une-his­toire-de-d%C3%A9mo­cra­tie-r%C3%A9pu­bli­que


* Court métrage : Jeu de société :



Pré­sen­ta­tion : Nico­las va ren­con­trer la famille de sa fian­cée Vic­toire. Pour leur plaire, il va devoir jouer à un jeu de société qui dure depuis des géné­ra­tions.


* Vivre l’uto­pie : https://www.you­tube.com/watch?v=-wLH8­vea­Vrw&list=PL9C4E9847954BBFF4&index=100

* Ber­nard Friot “La con­fé­rence ges­ti­cu­lée” : https://www.you­tube.com/watch?v=ZuZz9N­SOh10&list=PL9C4E9847954BBFF4&index=6

* Con­qué­rir la sou­ve­rai­neté popu­laire, sur la valeur et sur la mon­naie : http://www.dai­ly­mo­tion.com/video/x27b­ph2_ber­nard-friot-et-fre­de­ric-lor­don-chez-tro­pi­ques_news


* Islam ou isla­misme



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/09/islam-ou-isla­misme/


* Leçons et con­sé­quen­ces d’un été révé­la­teur : La cons­truc­tion pro­gres­sive des con­di­tions de pogro­mes : http://www.inves­ti­gac­tion.net/lecons-et-con­se­quen­ces-dun-ete-reve­la­teur-la-cons­truc­tion-pro­gres­sive-des-con­di­tions-de-pogro­mes/

* Un seul monde ? : http://www.inves­ti­gac­tion.net/un-seul-monde/

Extrait : « Que reste-t-il con­tre les avan­cées de ce racisme, de la vio­lence, de la con­fes­sion­na­li­sa­tion des lut­tes, con­tre cette pseudo-libre con­cur­rence source de pau­pé­ri­sa­tion abso­lue, con­tre la bêtise poli­ti­cienne élec­to­ra­liste ?

Affir­mer, à notre tour, l’unité du monde mais sans exi­ger que pour y vivre, il faille être « comme tous les autres ! ». Le monde uni­que est au con­traire le lieu où existe « l’infi­nité des dif­fé­ren­ces », source d’un irrem­pla­ça­ble échange d’expé­rien­ces uti­les pour cha­cun ! »

* Nous som­mes une seule pla­nète : https://www.you­tube.com/watch?v=lkx­J­rIIok98&list=PL9C4E9847954BBFF4&index=102

* Apo­lo­gie de la mau­vaise foi : L’incon­sis­tante Apo­lo­gie du car­ni­vore de Domi­ni­que Les­tel : http://www.cahiers-antis­pe­cis­tes.org/apo­lo­gie-de-la-mau­vaise-foi/

Intro­duc­tion : « Depuis 15 ans, Domi­ni­que Les­tel cri­ti­que le dis­cours phi­lo­so­phi­que tra­di­tion­nel sur les ani­maux et pour­fend l’idée qu’il y aurait « un pro­pre de l’homme », idée qu’il qua­li­fie de « toxi­que ». Il a ainsi étu­dié le vécu sub­jec­tif des ani­maux, la sin­gu­la­rité psy­cho­lo­gi­que de cha­que indi­vidu. Pour Les­tel, les ani­maux ont une vie men­tale riche et les humains sont des ani­maux parmi les autres.
Bien sou­vent, adhé­rer à ces thè­ses n’empê­che pas les étho­lo­gues ou les phi­lo­so­phes de man­ger de la viande. Mais ils le font géné­ra­le­ment avec une mau­vaise cons­cience plus ou moins pro­non­cée. Les­tel, au con­traire, est fier de man­ger de la viande. Il va jusqu’à con­sa­crer un pam­phlet, paru en avril 2011, à « l’apo­lo­gie du car­ni­vore » et à la cri­ti­que sévère des végé­ta­riens éthi­ques, ceux qui pen­sent que la con­som­ma­tion de viande est illé­gi­time. Voilà qui sem­ble bien dif­fi­cile sans avoir recours à des argu­ments spé­cis­tes ou à des théo­ries étho­lo­gi­ques suran­nées. Com­ment Les­tel va-t-il s’y pren­dre ? »

Con­clu­sion : « Les­tel, dans ce livre, est à côté de la pla­que. Son pre­mier ser­vice sur les végé­ta­riens ne parle pas des végé­ta­riens, mais d’une cari­ca­ture qui n’a pas grand chose à voir avec les végé­ta­riens réels. Ses argu­ments sont de gros­siers sophis­mes fon­dés sur des con­fu­sions volon­tai­res et des men­son­ges. Son second ser­vice con­siste à appli­quer l’éthi­que de chas­seurs de sub­sis­tance à des humains qui man­gent des ani­maux d’éle­vage sans aucune néces­sité, par caprice. Son dis­cours éthi­que est pro­pre­ment déli­rant.
Je retiens tou­te­fois quel­que chose de posi­tif de ce texte : quand on en est réduit à écrire tant de sophis­mes, de bêti­ses, de pro­pos inco­hé­rents, c’est qu’on n’a pas d’argu­ment. »

* Mela­nie Joy – Car­nisme : http://www.cahiers-antis­pe­cis­tes.org/mela­nie-joy-car­nisme/

Extrait : « Le che­min de la norme est celui de la moin­dre résis­tance. Nous le sui­vons quand nous som­mes en pilo­tage auto­ma­ti­que, sans nous ren­dre compte que nous agis­sons d’une manière que nous n’avons pas cons­ciem­ment choi­sie. Il est beau­coup plus facile de se con­for­mer à la norme que de la con­trer. Les ali­ments car­nés sont faci­le­ment dis­po­ni­bles alors qu’on ne trouve pas par­tout des menus sans pro­duits ani­maux. Les végé­ta­riens se trou­vent sou­vent obli­gés de jus­ti­fier leurs choix, ou de s’excu­ser du déran­ge­ment causé parce qu’ils ne man­gent pas comme les autres. Ils sont fré­quem­ment cari­ca­tu­rés ou tour­nés en ridi­cule. »

* Décla­ra­tion de Cam­bridge sur la cons­cience : http://www.cahiers-antis­pe­cis­tes.org/decla­ra­tion-de-cam­bridge-sur-la-cons­cience/

Extrait : « Nous fai­sons la décla­ra­tion sui­vante : « L’absence de néo­cor­tex ne sem­ble pas empê­cher un orga­nisme d’éprou­ver des états affec­tifs. Des don­nées con­ver­gen­tes indi­quent que les ani­maux non-humains pos­sè­dent les sub­strats neu­roa­na­to­mi­ques, neu­ro­chi­mi­ques et neu­ro­phy­sio­lo­gi­ques des états cons­cients, ainsi que la capa­cité de se livrer à des com­por­te­ments inten­tion­nels. Par con­sé­quent, la force des preu­ves nous amène à con­clure que les humains ne sont pas seuls à pos­sé­der les sub­strats neu­ro­lo­gi­ques de la cons­cience. Des ani­maux non-humains, notam­ment l’ensem­ble des mam­mi­fè­res et des oiseaux ainsi que de nom­breu­ses autres espè­ces tel­les que les pieu­vres, pos­sè­dent éga­le­ment ces sub­strats neu­ro­lo­gi­ques. » »

* Le sép­cisme (et indi­rec­te­ment l’antis­pé­cisme), en bref : http://www.cahiers-antis­pe­cis­tes.org/le-spe­cisme/

* « Le com­bat ani­ma­lier est frère des com­bats d’éman­ci­pa­tion et de libé­ra­tion » : http://www.revue-bal­last.fr/aure­lien-bar­rau/

Intro­duc­tion : « L’anthro­po­lo­gue Claude Lévi-Strauss esti­mait que « l’homme a res­serré trop près de lui-même les fron­tiè­res de son huma­nité ». À ne plus appré­hen­der le monde qui nous entoure autre­ment que par ce que nous pou­vons y pren­dre, nous n’avons de cesse de surex­ploi­ter le milieu natu­rel et de mena­cer sa capa­cité de régé­né­ra­tion. Auré­lien Bar­rau, astro­phy­si­cien, cher­cheur et auteur de l’essai Des uni­vers mul­ti­ples, est de ceux qui regar­dent avec la même pas­sion le très loin­tain — des trous noirs à la gra­vité quan­ti­que — comme ce que, juste à nos côtés, nous refu­sons trop sou­vent de voir : le sort infligé aux ani­maux afin qu’ils puis­sent réga­ler nos assiet­tes. C’est sur ce der­nier sujet, très pré­ci­sé­ment, que nous avons tenu à l’inter­ro­ger. »

* Vin­cent Mes­sage : « Accom­plir le pro­jet ina­chevé des Lumiè­res » : http://www.revue-bal­last.fr/vin­cent-mes­sage/

Intro­duc­tion : « Bien sûr, nous con­dam­nons tous l’exploi­ta­tion éco­no­mi­que, le racisme, la domi­na­tion mas­cu­line et l’homo­pho­bie. Bien sûr. Mais cette évi­dence de la lutte s’effon­dre dès lors qu’il est ques­tion des ani­maux : la dignité, bien sûr, mais seu­le­ment pour le petit cer­cle des humains. Les vic­ti­mes de l’exploi­ta­tion ani­male sont autre­ment plus nom­breu­ses, pour­tant, que cel­les cau­sées par les abo­mi­na­tions sus-men­tion­nées — on dira, offus­qué, que ce n’est « pas pareil ». Ça ne l’est pas, en effet : les hom­mes oppri­ment au grand jour leurs sem­bla­bles mais sup­pri­ment les bêtes à l’ombre — les socié­tés indus­tria­li­sées, sup­po­sé­ment trans­pa­ren­tes et hos­ti­les à la vio­lence, plan­quent leurs abat­toirs. Ce mois-ci, plu­sieurs mani­fes­ta­tions (à Paris, Kyoto, Syd­ney, Los Ange­les ou Bue­nos Aires) ont exigé leur fer­me­ture. Le roman­cier Vin­cent Mes­sage monte au front avec Défaite des maî­tres et pos­ses­seurs : ses pages met­tent en scène un futur pro­che, si pro­che qu’on peine à le situer, dans lequel l’Homo sapiens n’est plus l’espèce domi­nante. Une autre, « supé­rieure », traite les humains de la même façon que nous trai­tons les ani­maux au quo­ti­dien. Un roman, pro­che du conte phi­lo­so­phi­que, qui appelle à pen­ser l’éman­ci­pa­tion dans toute sa cohé­rence. »

* Selon une “étude : si tout le monde deve­nait végé­ta­lien, on sau­ve­rait 8 mil­lions de vies” (7,3 avec régime végé­ta­rien) : http://sain-et-natu­rel.com/monde-deve­nait-vege­ta­lien-vies.html

Extrait : « L’équipe de l’Oxford Mar­tin School a donné les résul­tats de son étude dans une revue scien­ti­fi­que amé­ri­caine sérieuse (la PNAS). Elle dit aussi que réduire gran­de­ment la con­som­ma­tion de viande pour­rait per­met­tre d’éco­no­mi­ser pres­que 1,9 mille mil­liards d’euros si l’on prend en compte tous les dégâts liés au chan­ge­ment du cli­mat.”

“L’étude mon­tre que si tous les habi­tants du monde adop­taient un régime plus équi­li­bré, avec moins de viande et plus de fruits et légu­mes, 5,1 mil­lions de décès seraient évi­tés. Ce chif­fre monte à 7,3 mil­lions si nous adop­tions tous un régime végé­ta­rien, et à 8,1 mil­lions si nous deve­nions tous végé­ta­liens.

Un régime plus équi­li­bré per­met­trait aussi de réduire de deux tiers les émis­sion de gaz à effet de serre et de dimi­nuer les émis­sions liées à la pro­duc­tion ali­men­taire de 30 % ; cela mon­te­rait à 63 % avec un régime végé­ta­rien et à 70 % avec un régime végé­ta­lien. »

* « Rien ne pourra être plus béné­fi­que à la santé humaine, ni accroî­tre les chan­ces de sur­vie de la vie sur la Terre, qu’une évo­lu­tion vers un régime végé­ta­rien. » – Albert Ein­stein

Les végé­ta­riens célè­bres et leurs cita­tions : http://les­ve­ge­ta­riens.com/les-vege­ta­riens-cele­bres-et-leurs-cita­tions/

* Mat­thieu Ricard: “Les ani­maux ne sont pas des moyens pour nos fins” : http://www.lex­press.fr/actua­lite/societe/mat­thieu-ricard-les-ani­maux-ne-sont-pas-des-moyens-pour-nos-fins_1801705.html

* TER­RIENS (Earth­lings) : https://www.you­tube.com/watch?v=FM_wAN2id58&index=17&list=PL9C4E9847954BBFF4

* Com­ment nour­rir tout le monde : https://www.you­tube.com/watch?v=gBsBx­paG7b8&list=PL9C4E9847954BBFF4&index=15

* L’éthi­que de Léon Tol­stoï : http://libe­ra­tio­na­ni­male.com/2010/07/19/vege­ta­lisme-ethi­que-leon-tol­stoi/

Extrait : « TOL­STOI ET GANDHI

Lorsqu’il est incar­céré en Afri­que du Sud, en l909, Gandhi (1869-1948) lit du Tol­stoi. Il con­si­dère ce der­nier comme « l’homme le plus véri­di­que de son temps », décla­rant même que « la Rus­sie lui avait donné en Tol­stoi, un gou­rou». Peu après sa sor­tie de pri­son Gandhi fonda « Tol­stoy Farm » (La Ferme de Tol­stoi) près de Johan­nes­burg, une com­muauté rurale dédiée à l’ahimsa. Au nom de la non-vio­lence, la nour­ri­ture y est végé­ta­rienne et la chasse inter­dite. Tout comme Tol­stoi, Gandhi pen­sait que tou­tes les vio­len­ces sont liées et que le « meur­tre d’une vache et le meur­tre d’un homme sont les deux côtés de la même médaille. »

Une des der­niè­res let­tres de Tol­stoi est datée du 7 sep­tem­bre 1910 et s’adresse à Gandhi. Cette lon­gue mis­sive est pres­que comme un tes­ta­ment sur son refus absolu de la vio­lence basée sur le droit du plus fort. Que faire, se demande Tol­stoi, con­tre la « cri­mi­na­lité qui aug­mente, le chô­mage, le luxe gran­dis­sant, insensé, des riches et la misère des pau­vres, le nom­bre crois­sant des sui­ci­des ? » Il n’y a qu’une solu­tion, écrit-il à Gandhi, celle de la « recon­nais­sance de la loi d’amour et du refus de toute vio­lence….car l’amour est la loi supé­rieure, uni­que de la vie humaine ».

Pour ce Tol­stoi si pro­che de la mort, pour l’anar­chiste, le rebelle qui pen­dant toute sa vie a refusé l’auto­rité, l’exploi­ta­tion et l’asser­vis­se­ment des plus vul­né­ra­bles, ne compte plus que l’ultime pou­voir que les humains pos­sè­dent tous, en leur âme et cons­cience : celui de se libé­rer et de libé­rer tous les êtres vivants. »

* Vegan Pra­ti­que de L214 (fiches sur la nutri­tion, con­seils et recet­tes) : http://vegan-pra­ti­que.fr/

* Le chan­ge­ment par l’assiette (avec com­plé­ments en com­men­tai­res - com­pi­la­tion vidéos, liens, recet­tes pour les fêtes et tous les jours, témoi­gnage de Bill Clin­ton, his­toire de soja etc.) : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2013/02/le-chan­ge­ment-par-las­siette-p-lama­chere/

* Le mes­sage par l’art-philo :
- Le petit raciste : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/04/petit-raciste/
- Le vieux Mon­sieur : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/09/le-vieux-mon­sieur/
- La loi de la jun­gle : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/09/loi-de-jun­gle/
- Le mar­ché : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/09/le-mar­che/
- Que demande le peu­ple ? : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/09/que-demande-le-peu­ple/
- Qui décide ? : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2012/10/qui-decide/
- Islam ou isla­misme : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/09/islam-ou-isla­misme/
- Tou­che pas à l’islam : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/09/tou­che-a-lis­lam/
- Parole d’hon­neur : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/09/parole-dhon­neur/
- La pres­ti­tu­tion : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/09/la-pres­ti­tu­tion/
- Bron­zés, argen­tés, dorés ! : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/08/bron­zes-argen­tes-dores/
- J.O : Le cré­pus­cule des idiots : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/08/j-o-cre­pus­cule-idiots/
- Idem-Sys­tème : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/07/idem-sys­teme/
- Je change les règles : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/07/je-change-les-regles/
- L’huma­nité c’est moi ! : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2011/11/lhu­ma­nite-cest-moi/
- Ulti­ma­tum : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2012/04/ulti­ma­tum/
- Non négo­cia­ble : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2011/11/non-nego­cia­bles/
- Je crois enten­dre encore : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/01/je-crois-enten­dre-encore/
- Libé­rez-vous du libé­ra­lisme ! : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2015/12/libe­rez-vous-du-libe­ra­lisme/
- LES TER­RO­RI­CHES : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2015/06/les-ter­ro­ri­ches/
- Décli­nai­son : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2012/10/decli­nai­son/
- Dans quel but et pour quelle fin ? : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2011/07/dans-quel-but/
- La poli­ti­que n’est plus ce qu’elle était ! : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2015/03/la-poli­ti­que/

Pour ceux qui décou­vrent Per­sonne et son jour­nal, et pour ceux qui n’auraient pas encore fait le tour des archi­ves, vous trou­ve­rez plus de 1000 billets-vidéos sur la chaîne you­tube : http://www.you­tube.com/user/lejour­nal­de­per­sonne

Le site du jour­nal de Per­sonne : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com

Page fan Face­book de son jour­nal : https://www.face­book.com/lejour­nal­de­per­sonne

Sa page perso : https://www.face­book.com/infos­ce­na­rio­de­Per­sonne

* E-zine Jour­nal de Per­sonne JUILLET-AOÛT 2016 : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/lejour­nal­de­per­son­ne­juille­taout.pdf

* Per­sonne s’auto­pro­dui­sant, elle ne peut comp­ter que sur notre sou­tien, le sou­tien des inter­nau­tes, alors si vous en avez l’élan, pour sou­te­nir Per­sonne et le film “Le pro­cès d’un pro­cès” vous pou­vez deve­nir copro­duc­teur dona­teur (com­prend lien d’accès à la page où vous pour­rez voir le film) : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-film-pro­ces-dun-pro­ces/

ou pas­ser par la case “Cam­pa­gne de sou­tien pour les films et le jour­nal de Per­sonne” : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-films-jour­nal-de-per­sonne/

* Divers liens (art, actua­lité, alter­na­ti­ves diver­ses) : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/per­son­nea­per­sonne.php

Bon début d’automne !
@ pelu­che !


- page 1 de 3