Blog littéraire, artistique de Pascal Lamachère

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Balise - littérature

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, novembre 25 2016

À vos souhaits !, Le journal de Personne de septembre-novembre 2016, poèmes, contes




À vos sou­haits ! : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/11/a-vos-sou­haits/


Couverture Le journal de Personne de septembre novembre 2016

* Un qua­trième numéro d’e-zine du jour­nal de Per­sonne est dis­po­ni­ble, avec les publi­ca­tions de sep­tem­bre au 23 novem­bre 2016. Vous pou­vez télé­char­ger gra­tui­te­ment le fichier à cette adresse : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/lejour­nal­de­per­son­ne­sep­tem­bre­no­vem­bre.pdf

* Vous trou­ve­rez les 3 ezi­nes pré­cé­dents, une vidéo rétros­pec­tive com­po­sée cette fois d’extraits de l’année anni­ver­saire 2015-2016, et cætera, sur : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/joyeux-anni­ver­saire-per­sonne-retros­pec­tive/

* Per­sonne s’auto­pro­dui­sant, elle ne peut comp­ter que sur notre sou­tien, le sou­tien des inter­nau­tes, alors si vous en avez l’élan, pour sou­te­nir Per­sonne et le film “Le pro­cès d’un pro­cès” vous pou­vez deve­nir copro­duc­teur dona­teur (com­prend lien d’accès à la page où vous pour­rez voir le film) : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-film-pro­ces-dun-pro­ces/

ou pas­ser par la case “Cam­pa­gne de sou­tien pour les films et le jour­nal de Per­sonne” : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-films-jour­nal-de-per­sonne/

Pour ceux qui décou­vrent Per­sonne et son jour­nal, et pour ceux qui n’auraient pas encore fait le tour des archi­ves, vous trou­ve­rez plus de 1000 billets-vidéos sur la chaîne you­tube : http://www.you­tube.com/user/lejour­nal­de­per­sonne

Le site du jour­nal de Per­sonne : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com

Page fan Face­book de son jour­nal : https://www.face­book.com/lejour­nal­de­per­sonne

Sa page perso : https://www.face­book.com/infos­ce­na­rio­de­Per­sonne

* Divers liens (art, actua­lité, alter­na­ti­ves diver­ses) : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/per­son­nea­per­sonne.php

* Quel­ques tex­tes poé­ti­ques :

Vive­ment

Ins­piré de : L’Escale



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/11/les­cale/

Vive­ment qu’un jour la France,
Qu’un jour dans le monde,
L’impé­ria­lisme soit rendu sou­ve­nance,
Ainsi que dans le ciel et sur terre, les fron­des

Vive­ment qu’un jour les mar­chands d’armes,
Qu’un jour les jon­gleurs avec vie,
Les créa­teurs de vacar­mes
Écou­tent les souf­fles qui réson­nent jusqu’aux par­vis

Vive­ment qu’un jour la France,
Qu’un jour des citoyens
Arri­vent à faire con­ver­gence,
A chan­ger le mau­vais sort fait aux « indiens »

Vive­ment qu’un jour les spé­cu­la­teurs,
Qu’un jour les mar­chés des ingé­ren­ces
Soient ren­dus cen­dre par la bien­veillance,
De l’enchan­te­ment dans les cœurs

Vive­ment qu’un jour, dans la vie des che­mins,
Qu’un jour au-delà des tem­pê­tes et des erran­ces,
Se par­tage l’eau fraî­che et se mul­ti­plient les pains
Entre voya­geurs et séden­tai­res, le ciel étoilé pour puis­sance.

* * * * *
* * * *

Des roses et des hori­zons

Ins­piré de : La guerre des roses : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/11/la-guerre-des-roses/

Des fleurs des champs de la France,
En effer­ves­cence,
Choi­sis­sent une rose
Et font des tran­chées
Pour que la leur soit his­sée,
Trône un temps en vir­tuose

Dans les allées du jar­din,
Des jar­di­niers arro­sent,
Diver­ses pla­ces en lien,
Ils choi­sis­sent aussi de la rose,
Les épi­nes et les péta­les
Uti­li­sés pour leur Graal

Un jar­din, des outils et des camps,
Cer­tai­nes fleurs hési­tent
Face au jeu des urnes en rite,
Tour­nées vers le ciel ou leur champ,
La rosée de l’aube en créa­tion,
Mais la voie d’Ély­sée à son hori­zon.

* * * * *
* * * *

Le visage du bon­heur

Ins­piré de : Veux-tu être heu­reux ? : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/11/veux-etre-heu­reux/

A l’ins­tant
Où se voit le visage d’un(e) heu­reux(se),
Une carte tirée et jouée sous le signe de la bonne étoile,
Île para­di­sia­que trou­vée et savou­rée au hasard des cieux

Et qu’importe s’il n’est que fugace,
si l’heur n’est pas à la bonne heure,
si les remous de la trame font boire de la tasse,
c’est un tout qui fait s’épa­nouir les fleurs

Le fil se déroule « pas » après « pas »,
avec les ins­tants man­qués et de grâce,
de « da capo » à la page sui­vante de la voie,
des sorts se font avec ou sans audace

Puis, pour cer­tains, un ins­tant,
La bonne heure au visage de bon­heur,
Se par­tage les mets et de l’humeur joviale,
Et du prin­temps à l’hiver, du fond des yeux.

* * * * *
* * * *

Sen­sa­tion

Ins­piré de : La névrose : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/11/la-nevrose/

Une réflexion,
Au coeur des mon­ta­gnes rus­ses,
Au fil des ins­tants

Même si impar­fait,
Si demain reste incer­tain,
Se che­mine, se vit

L’étant fait son temps,
Si per­siste des bles­su­res,
Pluie n’est éter­nel

Une réflexion,
Au coeur du cycle jour-nuit,
Au fil sus­pendu

Si vagues se font, défont,
Même si pareil pour l’éclair­cie,
Le rivage est rivage

Sur­face se façonne,
Si l’être est mys­tère voilé,
Se che­mine de la vie.

* * * * *
* * * *

Ins­tants de fêtes

Ins­piré de : Qu’est-ce que tu fêtes ?



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/11/quest-ce-que-tu-fetes/

Le long d’une allée de tom­bes, je mar­chais,
Ima­gi­nant des morts se mani­fes­ter,
Mes grands-parents mater­nels me saluer,
Me don­ner des nou­vel­les des pater­nels,
Et moi par­ler de l’ère, de la terre au ciel,
De mes bour­des, des sta­tues et vases fêlés,
D’ins­tants pas­sés, d’idées, d’hori­zons, de rêves,
De for­ces, fai­bles­ses, con­tin­gence et sève.

Le long d’une allée de tom­bes, je regar­dais,
J’écou­tais, res­pi­rais la vie hors de por­tée
Des en cer­cueils qui ne peu­vent plus se lever,
En dehors des fuga­ces sou­ve­nirs per­sis­tants,
Je réflé­chis­sais à tout ce qui peut être essayé,
Pansé, réa­lisé, forgé d’ins­tant en ins­tant,
A la beauté de sillons tra­cés et à tra­cer,
Au clin d’œil d’une étoile filante aux incar­nés.

Le long d’une allée de tom­bes, je repar­tais,
Savou­rant, empli de l’ins­tant, des creux aux som­mets,
Je regar­dais un vol d’oiseaux comme en fête,
Non loin d’un clo­cher son­nant l’heure écou­lée ;
Par-delà les aléas, les échecs, éti­quet­tes,
Je pen­sais aux che­mins des con­duc­teurs et pas­sa­gers,
Au sort des vies croi­sées, puis les voies pas­sées,
Aux évo­lu­tions, actions des exis­ten­ces aspi­rées.

* * * * *
* * * *

Le Samain de Pyg­ma­lion

Ins­piré de : Mon halo win : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/10/mon-halo-win/


Le pre­mier jour de Samain, Pyg­ma­lion, druide mage de son vil­lage, en ren­trant de sa jour­née à faire quel­ques exor­cis­mes con­tre des pos­ses­sions - cou­ran­tes en cette période de l’année pro­pice aux ouver­tu­res vers “l’Autre Monde” - se posa devant son bureau, face au par­che­min prêt à être ancré par la noo­sphère de sa pla­nète bleue. Celui-ci lui déli­vrait cha­que jour, quand il l’ouvrait, via pay­sa­ges let­trés appa­rais­sant sur le papier, des his­toi­res et des thè­ses dif­fé­ren­tes, au « hasard du grand tout ». Ce soir-là il décou­vrit une his­toire qui lui fit ima­gi­ner la femme de ses rêves. Il ne savait trop si elle était par­fai­te­ment décrite ou si c’était l’œuvre de son ima­gi­na­tion face à la lec­ture, ou un peu des deux, mais il se demanda si elle avait été ou était de ce monde, ou si elle avait été ima­gi­née par un autre esprit qui l’avait ainsi fait naî­tre dans la noo­sphère. Tou­jours est-il qu’il con­tem­pla un long moment le par­che­min en ima­gi­nant la belle en sor­tir et pren­dre corps devant lui.

Quand il sor­tit de sa rêve­rie, en ran­geant l’enroulé, il lor­gna du côté de l’armoire où étaient posé son gri­moire et de ses potions. Avec ses pou­voirs de mage-sculp­teur, il aurait pu faire une ersatz se rap­pro­chant de son aspi­ra­tion, mais il ne pou­vait lui don­ner ainsi toute une âme. Il se rési­gna à aller rejoin­dre les son­ges des yeux fer­més.

Cette nuit, il eut l’impres­sion d’avoir rêvé d’elle et peu après son réveil, ou bien rêvait-il encore ?, quand il alla dans son bureau, il vit la femme en chair et en os.

« Est-ce que… Est-ce un rêve ? Êtes vous un esprit de l’autre monde venu me han­ter en cette occa­sion de Samain ? Si l’on peut par­ler ainsi vu tout le charme qui émane de vous ! »

« Je… je ne sais pas ! Que fais-je ici ? Est-ce que moi-même je rêve ? Êtes-vous le fruit d’une drô­le­rie de mon ima­gi­na­tion ? »

« Euh… Vous me met­tez le doute… Mais pour­quoi serais-je le fruit d’une drô­le­rie ? Je suis pas un drôle de djinn quand même ! J’ai l’air si peu sérieux ? »

« Oh, eh bien, disons que vous sor­tez de l’ordi­naire ! Et cette pièce est… étrange ! »

« Si c’est mon accou­tre­ment, c’est que vous n’êtes pas de la même cul­ture que la mienne ? De laquelle venez-vous ?! »

« Je… Je ne sais pas trop… En fait… »

« Vous savez au moins qui vous êtes ?! »

« Cela oui ! Si l’on peut con­si­dé­rer vrai­ment le savoir. Je m’appelle Gala­tée ! Et vous ? »

« Enchanté ! Moi, c’est Pyg­ma­lion ! Som­mes-nous en plein rêve ? »

Pyg­ma­lion se pinça puis se regarda dans le miroir de la pièce, accro­ché au mur dos au bureau.

« Je n’ai pas cette impres­sion ! Mais d’habi­tude les esprits en visite lors de Samain en savent plus sur eux. Est-ce les pou­voirs de mon incons­cient en cette période où la magie est ampli­fiée, qui vous ont fait sor­tir d’un lieu tel que les lim­bes, voir pren­dre corps depuis la noo­sphère ? J’en ai entendu des his­toi­res extra­or­di­nai­res, mais rien de tel. Ou ai-je fait un sort en état de som­nam­bu­lisme ? »

« Ne me deman­dez pas ! Je sais au moins que… Euh… »

« Vou­lez-vous bien me don­ner votre main ? Ou plu­tôt me la ten­dre ? Que l’on voit ce qu’il se passe ! »

Lors­que la main de Gala­tée effleura la sienne, Pyg­ma­lion ouvrit les yeux, assis face à son bureau. Avait-il fait un sim­ple rêve ? Com­ment était-il arrivé là ? Il était cer­tain d’être allé dor­mir sur sa paille. A tra­vers la fenê­tre, les lueurs de l’aube s’infil­traient comme lors de la pré­sence de son rêve. Il alla ren­dre des menus ser­vice au vil­la­geois lors de cette seconde jour­née puis, pen­dant la nuit, il eut de nou­veau la visite de Gala­tée, avec la même sen­sa­tion de réa­lisme sur­na­tu­rel que la veille. Si il se « réveillait » à un moment ou un autre, tou­jours face à son bureau, qu’il ne pou­vait être cer­tain de la nature de Gala­tée, il avait au moins le plai­sir de par­ta­ger des moments avec elle, de faire un peu plus sa con­nais­sance. Du moins, se disait-il.

Le der­nier jour de Samain, après une soi­rée à avoir allumé les feux de joie avec le bois sec sacré et être ren­tré avec des brai­ses, comme de cou­tume, il mit du temps avant de s’endor­mir. Il avait peur de voir pour la der­nière fois Gala­tée. Ses appa­ri­tions, quelle que soit la magie autour, étaient sûre­ment favo­ri­sées par la période d’ouver­ture vers “l’Autre Monde”. Même si elle n’en venait pas à pro­pre­ment dit, ou dif­fé­rem­ment des autres esprits, peu de pro­ba­bi­lité que cela soit une coïn­ci­dence. Il pria ainsi du plus pro­fond de son être la grande déesse de pou­voir retrou­ver d’une façon ou d’une autre Gala­tée après son réveil, ou de pou­voir con­ti­nuer à la côtoyer les jours sui­vants, encore et encore.

Samain passé, Pyg­ma­lion fut introu­va­ble dans le vil­lage. Non qu’il fut devenu un esprit de “l’Autre Monde” ou qu’il l’eut été dans cette his­toire. Il fut exaucé d’une cer­taine façon. Du moins, cer­tains pos­ses­seurs d’un par­che­min comme celui de Pyg­ma­lion purent lire une mytho­lo­gie lais­sant enten­dre que ce put être le cas dans une autre dimen­sion où la grande déesse l’aurait fait s’incar­ner.

* * * * *
* * * *

Vif d’aimer

Ins­piré de : FOR­TE­RESSE



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/10/for­te­resse/

Au début de la nuit des temps,
Chro­nos, en aper­ce­vant Gaïa,
Eut une sen­sa­tion qui le remua,
A en des­si­ner tout le tour d’un cadran.
Il vit alors l’uni­vers se for­ger
Et la belle dan­ser sur sa pla­nète,
Parer des cou­leurs des sai­sons
Au cours du sablier à voya­ger.
Sans expé­rience, avec l’aide des comè­tes,
Dans un pre­mier temps sans son dia­pa­son,
Il tenta de lui faire des clins d’œil,
Au ris­que de pro­vo­quer des col­li­sions.
Elle, de ces fruits, des pous­siè­res stel­lai­res,
Se fabri­qua un satel­lite, comme un tapis de feuilles
Sur lequel elle pour­rait par­ta­ger des aspi­ra­tions, de ses visions
Avant de pou­voir le ren­con­trer sur la terre.
Mais les grains de la source con­ti­nuè­rent de s’écou­ler
Et une nuit Chro­nos fut ame­ner à d’autres galaxies,
Et Gaïa con­ti­nua de vivre ses sai­sons
Et appren­dre à con­naî­tre des habi­tants de la Voie lac­tée.
Ils ne vou­laient tou­te­fois, ne pou­vaient pas s’oublier sans être en anoxie,
Ils déci­dè­rent et mirent tout œuvre pour cons­truire un pont
Et se retrou­vè­rent ainsi à volonté, le jour et la nuit, au fil du temps,
Vécu­rent leur éter­nité vers le ciel de l’absolu, de prin­temps en prin­temps.

© Pas­­cal Lama­­chère

* * * * *
* * * *


Bonne fin d’année 2016,
@ pelu­che !
Pas­cal
Pour me rejoin­dre sur le réseau social Fra­mas­phere : https://fra­mas­phere.org/u/pas­cal_lama­chere
Pour me (re)join­dre sur face­book : http://fr-fr.face­book.com/pas­cal.lama­chere
Page un point de vue : https://www.face­book.com/des­points­de­vue
Pour sui­vre ce que je par­tage sur twit­ter (vous pou­vez le faire sans vous y ins­crire) : http://www.twit­ter.com/France_Tou­louse
You­tube : https://www.you­tube.com/user/pas­cal315
Goo­gle+ : https://plus.goo­gle.com/u/0/109433089477812591682


dimanche, août 14 2016

Histoire d'amour, d'humanité, d'idéal, message par l'art-philo-poésie et cætera


dessin de coeur avec la terre



Bron­zés, argen­tés, dorés ! : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/08/bron­zes-argen­tes-dores/



Points de vue sur l’amour, l’idéal, l’huma­nité, le sys­tème, le mes­sage par l’art et cætera :

* Et si on appre­nait à aimer ? : http://www.rts.ch/play/radio/philo-in-vivo/audio/et-si-on-appre­nait-a-aimer?id=7823151

* Fran­cis Cou­sin : débat-réflexion sur le poly­amour, l’amour et le sys­tème : https://www.you­tube.com/watch?v=rMBh9z2MdB8

* “Voie de l’amour” un docu­men­taire de Branko Stan­ko­vić : https://vimeo.com/91534976

Pré­sen­ta­tion : « L’his­toire du moine Ambroise devenu ami de la louve Alfa et d’autres ani­maux sau­va­ges. »

* Vivre en Yourte, un che­min de Liberté : https://www.you­tube.com/watch?v=djZm7gDd_WI

Pré­sen­ta­tion : « Il était une fois une femme rêvant de liberté, qui décida de tout quit­ter pour vivre sim­ple­ment sous une tente fabri­quée de ses mains. Syl­vie Barbe est la pre­mière femme en France à avoir vécu dans une your­tes. Défri­cheuse d’un mode de vie sobre et auto­nome elle nous parle dans ce film de son bon­heur d’avoir réussi à incar­ner son rêve d’inté­grité et de cohé­rence. Elle témoi­gne de son expé­rience et nous dévoile com­ment la yourte peut sau­ver du déses­poir et res­tau­rer la dignité. On décou­vre com­ment on peut vivre dans une grande sim­pli­cité, en ne con­som­mant que des éner­gies auto­no­mes et renou­ve­la­bles, dans un grand res­pect de la nature, sans coo­pé­ra­tion avec le con­su­mé­risme et en inté­grant au quo­ti­dien la poé­sie dans sa vie. Elle nous parle de sa soli­tude, de son exi­gence, de sa ren­con­tre avec elle même, de son droit à la colère. C’est ainsi qu’un che­min vers l’éveil s’est tracé. »

* Human : VOL.1 sur les thè­mes de l’amour, des fem­mes, du tra­vail et de la pau­vreté : https://youtu.be/FLqft-ICVQo

Pré­sen­ta­tion de la tri­lo­gie : « Qu’est-ce qui nous rend humains ? Est-ce le fait d’aimer, est-ce le fait de lut­ter ? Le fait de rire ? De pleu­rer ? Notre curio­sité ? Notre quête de décou­ver­tes ?

Poussé par ces ques­tions, le réa­li­sa­teur et pho­to­gra­phe Yann Arthus-Ber­trand a passé trois années à col­lec­ter les his­toi­res de 2 000 fem­mes et hom­mes dans 60 pays. Avec son équipe pas­sion­née de tra­duc­teurs, jour­na­lis­tes et came­ra­men, Yann a cap­turé en pro­fon­deur les émo­tions et les sujets qui nous unis­sent tous : les lut­tes con­tre la pau­vreté, la guerre, l’homo­pho­bie et le futur de notre pla­nète, mêlées à des moments d’amour et de bon­heur. »

* Les ori­gi­nes de la vio­lence humaine : https://www.you­tube.com/watch?v=2rm­qA9a­jdl4&index=13&list=PL9C4E9847954BBFF4

* Albert Jac­quard – Réflexion sur le com­por­te­ment humain : https://www.you­tube.com/watch?v=JwP­GoMHfG6w&index=27&list=PL9C4E9847954BBFF4

* Plai­doyer pour l’altruisme : https://www.you­tube.com/watch?v=0Y5FMXHvXp8

Pré­sen­ta­tion : « Mat­thieu Ricard aborde d’une façon remar­qua­ble les notions d’altruisme, d’amour et de com­pas­sion. Ses nom­breux tra­vaux avec le monde scien­ti­fi­que (Mind­ful­ness) lui per­met­tent de nous faire part d’une mul­ti­tude d’anec­do­tes d’une grande puis­sance ! »

* « Vers un monde altruiste ? » : http://www.fran­ce­cul­ture.fr/emis­sions/le-monde-selon-caro­line-elia­cheff/vers-un-monde-altruiste

Intro­duc­tion : « Il ne faut pas déses­pé­rer des êtres humains quand les neu­ros­cien­ces démon­trent que l’empa­thie – qui ne se réduit pas à la capa­cité à se met­tre à la place d’autrui et l’altruisme - cette pro­pen­sion désin­té­res­sée à se con­sa­crer aux autres – ont des bases bio­lo­gi­ques uni­ver­sel­les. Dans les labo­ra­toi­res amé­ri­cains et alle­mands où les réa­li­sa­teurs ont enquêté, les cher­cheurs met­tent expé­ri­men­ta­le­ment en évi­dence que des enfants très jeu­nes, des grands sin­ges mais aussi des sou­ris ont spon­ta­né­ment des com­por­te­ments d’entraide non asso­ciés à une récom­pense. On voit notam­ment des bébés à par­tir de l’âge de trois mois à qui on pré­sente une petit spec­ta­cle de marion­net­tes met­tant en scène un ours en pelu­che aidant un con­gé­nère en dif­fi­culté et un autre disons plus méchant, choi­sir de gar­der l’ours coo­pé­rant. Cette com­pré­hen­sion morale élé­men­taire, s’il s’agit de cela, mérite de révi­ser ce qu’on croit savoir sur le psy­chisme des tout-petits et même d’enfants de 18 mois : ceux-ci arrê­tent de jouer pour aider un adulte à ramas­ser le crayon qu’il a laissé tom­ber sans en avoir la moin­dre gra­ti­fi­ca­tion. Qui plus est, en pour­sui­vant l’expé­rience avec deux grou­pes dis­tincts, ceux qui ont reçu une gra­ti­fi­ca­tion pour cet acte altruiste finis­sent par aider moins que les autres ! Les psy­cha­na­lys­tes sont tou­jours con­tents quand les neu­ro­cher­cheurs appor­tent la preuve scien­ti­fi­que de ce qu’ils ont cons­taté à savoir qu’un enfant, aussi jeune soit-il est capa­ble, avec les moyens dont il dis­pose, de pren­dre en charge celui dont il per­çoit la détresse sans rien atten­dre en retour. Une autre expé­rience fait réflé­chir sur ce qui serait un trait fon­da­men­tal de la nature humaine : elle mon­tre que très pré­co­ce­ment, les enfants divi­sent le monde entre ceux qui sont « comme eux » et qu’ils pré­fè­rent et ceux qui sont dif­fé­rents d’eux et qu’ils excluent. »

L’intro du docu­men­taire : https://www.you­tube.com/watch?v=PbgXAc­BA­bic

* Sur l’Eloge de la fuite, ou la ques­tion des stra­té­gies de domi­na­tion : http://www.arti­cle11.info/?Sur-l-Eloge-de-la-fuite-ou-la

Extrait du début : « Le sys­tème ner­veux. Cette chose com­mune à tous les ani­maux, leur per­met­tant - avant tout - de sur­vi­vre. Et qui, si on suit la théo­rie scien­ti­fi­que de L’éloge de la fuite, nous guide incons­ciem­ment dans cha­cune de nos actions. Rend pos­si­ble tou­tes les stra­té­gies de domi­na­tion, matrice essen­tielle de com­pré­hen­sion de notre orga­ni­sa­tion éco­no­mi­que et sociale, du sys­tème poli­ti­que et de la société de con­som­ma­tion.

Le sys­tème ner­veux, base d’une domi­na­tion omni­pré­sente

Chi­rur­gien, bio­lo­giste, spé­cia­liste du sys­tème ner­veux, inven­teur de dro­gues psy­cho­tro­pes, phi­lo­so­phe « vul­ga­ri­sa­teur » des neu­ros­cien­ces… Mul­ti­dis­ci­pli­naire, Henri Labo­rit a su mon­trer une rare capa­cité d’extra­po­la­tion de sa for­ma­tion scien­ti­fi­que afin de faire émer­ger une matrice de com­pré­hen­sion des com­por­te­ments ani­maux et humains plus per­for­mante. Il fut le pre­mier à expri­mer l’idée que le sys­tème ner­veux peut être res­pon­sa­ble de tous nos actes, mais aussi, par­tant, du sys­tème de domi­na­tion sociale. Et à cons­truire toute une phi­lo­so­phie autour, fai­sant ainsi des liens uni­ques entre bio­lo­gie ani­male et orga­ni­sa­tion sociale. »

* Cul­ture en Déclin - Epi­sode 3 - TCV : Trou­ble de la Con­som­ma­tion-Vanité (vostfr, sous-titres peu­vent être à acti­ver) :



* Con­fé­rence sur la démo­cra­tie, la poli­ti­que - Avec l’asso­cia­tion Arti­cle 3 : https://www.you­tube.com/watch?v=aI9­Ta­GIv­ceI&index=34&list=PL9C4E9847954BBFF4

* « Le com­bat ani­ma­lier est frère des com­bats d’éman­ci­pa­tion et de libé­ra­tion » : http://www.revue-bal­last.fr/aure­lien-bar­rau/

Intro­duc­tion : « L’anthro­po­lo­gue Claude Lévi-Strauss esti­mait que « l’homme a res­serré trop près de lui-même les fron­tiè­res de son huma­nité ». À ne plus appré­hen­der le monde qui nous entoure autre­ment que par ce que nous pou­vons y pren­dre, nous n’avons de cesse de surex­ploi­ter le milieu natu­rel et de mena­cer sa capa­cité de régé­né­ra­tion. Auré­lien Bar­rau, astro­phy­si­cien, cher­cheur et auteur de l’essai Des uni­vers mul­ti­ples, est de ceux qui regar­dent avec la même pas­sion le très loin­tain — des trous noirs à la gra­vité quan­ti­que — comme ce que, juste à nos côtés, nous refu­sons trop sou­vent de voir : le sort infligé aux ani­maux afin qu’ils puis­sent réga­ler nos assiet­tes. C’est sur ce der­nier sujet, très pré­ci­sé­ment, que nous avons tenu à l’inter­ro­ger. »

* The Dream - Le rêve : https://www.you­tube.com/watch?v=vhExh­rht0es&index=20&list=PL9C4E9847954BBFF4

Tra­duc­tion : https://www.face­book.com/des­points­de­vue/posts/1358255937522791

“Ceci est une ode à la liberté.
Écoute le son qu’elle fait.”

* Le mes­sage par l’art-philo :

- Bron­zés, argen­tés, dorés ! : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/08/bron­zes-argen­tes-dores/
- Notre degré de bêtise : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/08/degre-de-betise/
- La ten­ta­tion : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/07/la-ten­ta­tion/
- Le bobo : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/06/le-bobo/
- L’ombre et la lumière : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/06/lom­bre-et-la-lumiere/
- Agapé : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/03/agape/
- Let­tre d’un zom­bie : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/03/let­tre-dun-zom­bie/
- Mon Saint-Valen­tin : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/02/mon-saint-valen­tin/
- Je suis la femme de ton pro­chain : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/01/je-suis-la-femme-de-ton-pro­chain/
- LUCIA : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2015/05/lucia/
- Le pou­voir de l’ivresse : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2015/10/le-pou­voir-de-livresse/
- Les lourds et l’Amour : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2015/06/les-lourds-et-lamour/
- Orient Express : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2015/03/orient-express/
- Segunda : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2015/03/segunda/
- Dans la peau de Shé­hé­ra­zade : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2015/03/dans-la-peau-de-she­he­ra­zade/
- Rumî : le par­fum de Dieu : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/10/rumi-par­fum-dieu/
- Djurd­jura : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/09/djurd­jura/
- Compte avec moi ! : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/09/compte/
- Étin­celle : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/04/etin­celle/
- Rabia Al Ada­wia : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/02/rabia-al-ada­wia/
- La femme et son dou­ble : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/12/la-femme-et-son-dou­ble/
- La mort de Bau­de­laire : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/11/la-mort-de-bau­de­laire/
- De fleurs en pleurs… : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/02/de-fleurs-en-pleurs/
- Oui à la vie : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/02/oui-la-vie/
- Le petit raciste : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/04/petit-raciste/
- Inti­mité : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/02/inti­mite/
- C’est selon… Oum Kal­thoum : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/03/cest-selon-oum-kal­thoum/
- La femme est un surhomme : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/01/la-femme-est-un-surhomme/
- Pro­po­si­tion indé­cente : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2014/08/pro­po­si­tion-inde­cente/
- Ainsi parla la femme… : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2013/10/la-fille-dalexan­drie/
- En Phase ! : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2013/10/en-phase/
- Mariage pour Per­sonne : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2013/08/mariage-pour-per­sonne/
- Dio­time : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2013/07/dio­time/
- Le Bon Quai -1- Phè­dre : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2013/07/le-bon-quai-1-phe­dre/
- Ainsi soit-elle ! : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2013/06/ainsi-soit-elle/
- Ma muse Kal­thoum : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2013/04/muse-kal­thoum/
- Ima­gine mes ori­gi­nes : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2013/04/ima­gine-mes-ori­gi­nes/
- Des­tin Animé : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2013/01/des­tin-anime/
- Ma part d’ombre : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2012/07/ma-part-dom­bre/
- Psy-cause : Viva la muerte ! : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2013/03/viva-la-muerte/
- s aime s : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2012/09/s-aime-s/
- Rock-Sun : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2012/05/rock-sun/
- Les poè­tes sont men­teurs : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2012/05/les-poe­tes-sont-men­teurs/
- Mou­ve­ment vers quelqu’un : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2012/01/mou­ve­ment-vers-quel­quun/
- Prière : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2011/09/priere/
- Le séisme des coeurs : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2011/03/seisme/
- Atamé : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2012/03/atame/
- Sans Valen­tin : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2012/02/sans-valen­tin/

D’autres vidéos à voir sur : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com

Chaîne you­tube : http://www.you­tube.com/user/lejour­nal­de­per­sonne

Per­sonne s’auto­pro­dui­sant, elle ne peut comp­ter que sur notre sou­tien, le sou­tien des inter­nau­tes. Alors si vous en avez l’élan, pour la sou­te­nir, vous pou­vez deve­nir copro­duc­teur dona­teur (com­prend lien d’accès à la page où vous pour­rez voir le film) du film “Le pro­cès d’un pro­cès” : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-film-pro­ces-dun-pro­ces/

ou pas­ser par la case “Cam­pa­gne de sou­tien pour les films et le jour­nal de Per­sonne” : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-films-jour­nal-de-per­sonne/

Bonne semaine,
@ pelu­che,
Pas­cal


/ Le jour­nal de Per­sonne /PRES­CRIP­TEUR


mardi, août 9 2016

Poèmes + écologie, politique, message par l'art + appel femmes de Gaza + jeux olympiques de Rio 2016 etc


dessin oeil femme terre amérique pour illustrer la note, compilation de liens



La rai­son éco­lo­gi­que : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2015/09/la-rai­son-eco­lo­gi­que/



Bon­jour !

Depuis hier, l’huma­nité aurait con­sommé la tota­lité du “bud­get éco­lo­gi­que” annuel de la Terre. Si la popu­la­tion mon­diale con­som­mait comme la France, d’aucuns pen­sent que 3 pla­nè­tes Terre seraient néces­sai­res.

Ceci dit, il me sem­ble que le « dos­sier » / « pro­blème » est à met­tre en pers­pec­tive avec le régime ali­men­taire (et mode de pro­duc­tion), façon de faire de la poli­ti­que et de mener « l’éco­no­mie » (pro­blème de l’obso­les­cence pro­gram­mée, pro­duc­tion dis­pen­sa­ble pour ali­men­ter un sys­tème de con­som­ma­tion-tra­vail-con­som­ma­tion etc.).

* Bref, voici des com­pi­la­tions de docs que je vous invite à con­sul­ter :

- Divers docs (éco­lo­gie, santé, végé, éco­no­mie-poli­ti­que, mes­sage par l’art) : https://fra­mas­phere.org/posts/2076742

- Selon une “étude : si tout le monde deve­nait végé­ta­lien, on sau­ve­rait 8 mil­lions de vies” (7,3 avec régime végé­ta­rien) : https://fra­mas­phere.org/posts/2040790

- Liste-com­pi­la­tion de vidéos divers (poli­ti­que, éco­no­mie, tech­no­lo­gie, ali­men­ta­tion, phi­lo­so­phie, artis­ti­que etc.) : https://www.you­tube.com/play­list?list=PL9C4E9847954BBFF4

- Divers docs (phi­lo­so­phie sur l’auto­rité, l’huma­nité, poli­ti­que, le mes­sage par l’art etc.) : https://fra­mas­phere.org/posts/2065448

- Quel­ques recet­tes pour l’été, voire toute sai­son : https://fra­mas­phere.org/posts/2022748

- Alter­na­ti­ves à cer­tains outils (moteur de recher­che, réseaux sociaux etc.) : https://www.face­book.com/des­points­de­vue/posts/1359385854076466

- Les fem­mes de Gaza appel­lent les fem­mes du monde et per­sonne ne répond ? : https://fra­mas­phere.org/posts/2075140

Pour ceux qui sont sur Face­book, vous trou­ve­rez des com­pi­la­tions par­ta­gées sur la page d’Un point de vue : https://www.face­book.com/des­points­de­vue/


* Je vous invite encore et tou­jours à sou­te­nir Per­sonne, Artiste qui info-scé­na­rise des ques­tions de société et d’actua­lité avec talents. A voir notam­ment son billet pour les jeux olym­pi­ques :



J.O : Le cré­pus­cule des idiots : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/08/j-o-cre­pus­cule-idiots/


Comme elle s’auto­pro­duit, elle ne peut comp­ter que sur notre sou­tien, le sou­tien des inter­nau­tes. Alors si vous en avez l’élan, pour la sou­te­nir, vous pou­vez deve­nir copro­duc­teur dona­teur (com­prend lien d’accès à la page où vous pour­rez voir le film) du film “Le pro­cès d’un pro­cès” : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-film-pro­ces-dun-pro­ces/

ou pas­ser par la case “Cam­pa­gne de sou­tien pour les films et le jour­nal de Per­sonne” : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-films-jour­nal-de-per­sonne/


* Quel­ques liens poè­mes, tex­tes de moi (via liens sur Face­book et Fra­mas­phere, mais même si vous n’y avez pas de compte vous devriez pou­voir y accé­der, les lire) :

Début his­toire : Au bout du fil : https://www.face­book.com/notes/pas­cal-lamach%C3%A8re/au-bout-du-fil/10154120844086418

Texte poé­ti­que : Regard lunaire : https://www.face­book.com/notes/pas­cal-lamach%C3%A8re/regard-lunaire/10154140279976418

Texte poé­ti­que : Un regard d’ère : https://www.face­book.com/notes/pas­cal-lamach%C3%A8re/un-regard-d%C3%A8re/10154096176586418

Texte poé­ti­que : Des nou­vel­les du monde : https://fra­mas­phere.org/posts/2064191


* Divers liens (art, actua­lité, alter­na­ti­ves diver­ses) : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/per­son­nea­per­sonne.php


Bon mois d’août,
@ pelu­che,
Pas­cal


jeudi, juillet 21 2016

Une histoire de terrorisme


illustration loupe sur le terrorisme


* Le mes­sage par l’art-philo



Le ter­ro­risme expli­qué à mon fils : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/07/ter­ro­risme-expli­que-a-fils/


* Livre : “La Logi­que du ter­ro­risme” de Michel Bou­nan : http://www.edi­tions-allia.com/fr/livre/554/logi­que-du-ter­ro­risme

* L’État retors et la pré­ten­due théo­rie du com­plot : intro­duc­tion remar­qua­ble au “Dia­lo­gue aux enfers entre Machia­vel et Mon­tes­quieu” : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2009%2F01%2F05%2F99-l-etat-retors-et-la-pre­ten­due-theo­rie-du-com­plot

* Boris Cyrul­nik : “tou­tes les guer­res sont mani­pu­lées par le même groupe occulte”



* Le livre blanc Euro­péen sur le ter­ro­risme expli­qué par Fran­çois Asse­li­neau : https://www.you­tube.com/watch?v=nGMB-YXSTns

* Réflexion d’un citoyen suite à la tra­gé­die de Nice, sur le ter­ro­risme, les réac­tions et cætera : http://www.cbbr.fr/2016/07/19/nice-je-veux-voir-les-ima­ges-des-came­ras-de-sur­veillance/



* Sur l’ins­tru­men­ta­li­sa­tion du reli­gieux dans le cadre du « ter­ro­risme » : http://www.inves­ti­gac­tion.net/l-ins­tru­men­ta­li­sa­tion-du-reli­gieux/

Intro­duc­tion : « La réfé­rence à l’Islam est aujourd’hui récur­rente dans nom­bre d’ana­ly­ses et struc­ture pour une bonne part le pay­sage idéo­lo­gi­que qui est le nôtre. Cette ques­tion sen­si­ble au vu des réac­tions qu’elle pro­vo­que n’est pas inno­cente, et, comme les autres inter­ve­nants*, je con­si­dère qu’il y a très peu de reli­gieux dans tous ces évé­ne­ments aux­quels on a affaire en la cir­cons­tance. Pour appré­hen­der le phé­no­mène, le mieux est de faire appel au vieux réflexe de con­tex­tua­li­sa­tion, con­tex­tua­li­sa­tion his­to­ri­que, éco­no­mi­que mais éga­le­ment géos­tra­té­gi­que. Je com­men­ce­rai donc par sou­li­gner quel­ques élé­ments qui me sem­blent incon­tour­na­bles et qui vont m’ame­ner à cri­ti­quer les expli­ca­tions que l’on nous assène au niveau média­ti­que et poli­ti­que et qui se trou­vent par­fois repri­ses par le monde à pré­ten­tion savante. »

* Pour­quoi nous avons perdu la bataille con­tre le ter­ro­risme. Com­ment nous pou­vons la gagner : http://www.inves­ti­gac­tion.net/pour­quoi-nous-avons-perdu-la-bataille-con­tre-le-ter­ro­risme-com­ment-nous-pou­vons-la-gagner/

* Point de vue d’un phi­lo­so­phe sur le ter­ro­risme et le “sys­tème” :

Fran­cis Cou­sin sur le ter­ro­risme



* « Le com­bat ani­ma­lier est frère des com­bats d’éman­ci­pa­tion et de libé­ra­tion » : http://www.revue-bal­last.fr/aure­lien-bar­rau/

Intro­duc­tion : « L’anthro­po­lo­gue Claude Lévi-Strauss esti­mait que « l’homme a res­serré trop près de lui-même les fron­tiè­res de son huma­nité ». À ne plus appré­hen­der le monde qui nous entoure autre­ment que par ce que nous pou­vons y pren­dre, nous n’avons de cesse de surex­ploi­ter le milieu natu­rel et de mena­cer sa capa­cité de régé­né­ra­tion. Auré­lien Bar­rau, astro­phy­si­cien, cher­cheur et auteur de l’essai Des uni­vers mul­ti­ples, est de ceux qui regar­dent avec la même pas­sion le très loin­tain — des trous noirs à la gra­vité quan­ti­que — comme ce que, juste à nos côtés, nous refu­sons trop sou­vent de voir : le sort infligé aux ani­maux afin qu’ils puis­sent réga­ler nos assiet­tes. C’est sur ce der­nier sujet, très pré­ci­sé­ment, que nous avons tenu à l’inter­ro­ger. »

* Image de la loupe trou­vée sur : Peut-on jus­ti­fier le ter­ro­risme au nom de l’islam ? : http://www.les­ca­hiers­de­lis­lam.fr/Peut-on-jus­ti­fier-le-ter­ro­risme-au-nom-de-l-islam_a95.html

* Dans le mes­sage par l’art, à voir aussi :

- Ibliss de Nice : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/07/ibliss-de-nice/

- Le Jihad rapide : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/07/le-jihad-rapide/

- Com­ment lut­ter con­tre le ter­ro­risme ? : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/02/lut­ter-con­tre-le-ter­ro­risme/

- C’est quand le pro­chain atten­tat ? : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/02/cest-quand-le-pro­chain-atten­tat/

- CON­SUM : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/01/con­sum/

- Les ter­ro­ris­mes : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2015/02/les-ter­ro­ris­mes/

D’autres vidéos de Per­sonne au sujet du ter­ro­risme sur : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/sujets-billets-videos-arti­cles/ter­ro­risme/


* Dos­sier spé­cial démo­cra­tie-répu­bli­que : https://fra­mas­phere.org/posts/2017173


* Divers liens (art, actua­lité, alter­na­ti­ves diver­ses) : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/per­son­nea­per­sonne.php

Bonne fin de semaine,
@ pelu­che !
Pas­cal


samedi, avril 30 2016

Le journal de Personne de mars avril et film SACRIFICE


Couverture Le journal de Personne de mars avril avril 2016
Oyez, oyez !

* Un essai de numéro d’e-zine avec les billets de Per­sonne a été fait, est dis­po­ni­ble gra­tui­te­ment à cette adresse : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/lejour­nal­de­per­son­ne­mar­sa­vril.pdf

Vous y retrou­ve­rez les tex­tes des billets de Per­sonne de mars et d’avril, une inter­view qu’elle a accordé fin février et des de billets remis en avant der­niè­re­ment sur son site.


affiche SACRIFICE avec photographie Personne dans coffre

* Le der­nier film de Per­sonne, SACRI­FICE est sorti. Une “page gui­chet” a été mise en place : http://www.infos­ce­na­rio­de­per­sonne.com/gui­chet-film-sacri­fice/

* Rap­pels :

- Vous pou­vez main­te­nant réser­ver une séance de phi­loa­na­lyse avec Per­sonne : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/reser­vez-seance-de-phi­loa­na­lyste-per­sonne/
« On s’entend mieux soi-même quand ça passe par l’autre »
Per­sonne

- Vous pou­vez vous offrir ou offrir l’ebook Le manus­crit de Per­sonne au for­mat kindle sur : http://www.ama­zon.fr/manus­crit-Per­sonne-ebook/dp/B01B­DRA116/

Il s’agit d’un recueil de tex­tes que Per­sonne a écrits pour son jour­nal, phi­lo­so­phi­ques, poé­ti­ques, poli­ti­ques, spi­ri­tuels etc. Pour plus de détails, voir la des­crip­tion et extrait sur la fiche ama­zon.

À savoir que si vous n’êtes pas en France, vous devriez pou­voir le trou­ver sur la ver­sion d’ama­zon de votre pays en fai­sant une recher­che des­sus avec le titre de l’ebook, Le manus­crit de Per­sonne, que les livres kindle peu­vent être lus sur divers sys­tè­mes, pas uni­que­ment sur les liseu­ses (cli­quez, une fois sur la fiche, sur « Dis­po­ni­ble uni­que­ment sur ces appa­reils »), et que vous pou­vez obte­nir une appli­ca­tion gra­tuite pour le lire (cf. la fiche ama­zon, du moins pour la ver­sion publiée sur ama­zon.fr).

Bon début de week-end !

@ pelu­che !


vendredi, avril 8 2016

Quelques textes poétiques + Film, journal, artiste à soutenir



Du rififi sur l’océan de l’éva­sion

Ins­piré de : Bons bai­sers du Panama



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/04/bons-bai­sers-panama/

Sur la vague Panama
Que des pro­jec­teurs font appa­raî­tre,
Cer­tains tom­bent à hau­teur de la fenê­tre
D’un rez-de-chaus­sée, d’un pas,
D’autres igno­rent ou depuis celle d’un tsu­nami,
Voire d’un avion aux ailes d’astro­no­mie,
D’autres décol­lent, se his­sent,
Pour­sui­vent une voie créa­trice,
Armés con­tre les faces du sou­fre,
Pour sla­lo­mer entre leurs gouf­fres.

Sur la vague Panama,
Des bal­les et des bai­sers par­ta­gés,
De par­tout du monde « civi­lisé »,
Des îles fis­ca­les qui aspi­rent leur épin­gle du mat,
Cer­tains espé­rant pou­voir y gagner du cof­fre,
D’autres prêts à y tom­ber
Sur des piles de peu­ples réveillés
Qui cher­chent à impac­ter l’offre,
Les roua­ges d’une machine à bru­mes,
A tom­bes, en roues libres jusqu’à l’écume.

* * * * *
* * * *

Au temps debout


Ins­piré de : Les deux bouts de la Répu­bli­que : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/04/deux-bouts-de-repu­bli­que/

Alors qu’une par­tie des tré­sors enfouis,
Par des trô­nes du monde, aux para­dis
Des magouilleurs, des malins, des dents
Qui en ont le pou­voir et l’hori­zon du temps,
Sont révé­lés dans les pres­ses autour de la ronde,
Que s’empi­lent les dos­siers de tra­vers au fil des secon­des,
Dans la suite des essais de barre du bien com­mun sur les pays,
D’Occupy Wall Street à Pode­mos, aux indi­gnés,
Se souf­fle sur les cen­dres pour faire renaî­tre à la vie
L’élan d’un peu­ple vers une Répu­bli­que à for­ger,
En com­men­çant par des cou­ron­nes pour cha­cun
Dans les brai­ses ravi­vées, jusqu’au grand matin.
« Oyez, oyez ! Citoyens. Par­lez, expri­mez ! bou­ches et mains.
De l’esprit, con­tez, et si des filan­tes pas­sent, fai­tes vos vœux ! »
De la par­ti­cule à la somme, petit à petit se des­sine, s’ouvre, se joint,
S’ancre, se trace sur les riva­ges bitu­més, une voie, aspi­ra­tion des cieux.

* * * * *
* * * *

Debout

Ins­piré de : Niais ou Indi­gnés ? : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/04/niais-ou-indi­gnes/

Debout,
La jeu­nesse se dresse face à une vague d’hiers,
Se pas­sent le flam­beau pour rêver éveillé l’ère,
Ancrer, réa­li­ser, jusqu’au bout

Debout,
Con­tre les plans d’une par­tie de la pyra­mide,
Met­tre à l’eau les pages de la loi tra­vail, en levant l’égide,
Avan­çant tel l’esprit d’un tout

Debout,
Des pas de dan­ses dans la rue au rythme des voix du par­vis,
Des mains qui en relè­vent le long du tun­nel de la nuit,
Que les pre­miè­res lueurs soient par­tout

Debout,
Une voie à tra­cer à petit au-delà des Crs et leurs res­sacs,
S’aspire en har­mo­nie de la nature, des ailes con­tre le trac,
Et vogue en for­geant ses atouts.

* * * * *
* * * *

His­sez haut !

Ins­piré de : Amal­ga­mes



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/03/amal­ga­mes/

« Qu’est-ce que tu fais ? »

« J’essaye de dénouer
les amal­ga­mes
du fil de ma trame,
pour mieux tra­ver­ser ! »

« Pour­quoi ne pas sim­ple­ment tour­ner la page ?
Si je puis dire,
en accord de la lyre ? »

« On ne peut se lais­ser glis­ser vers un rivage
en sui­vant juste le cou­rant,
les vagues et le vent ! »

« Cer­tes, pas for­cé­ment,
mais y a-t-il pour autant
un vrai rap­port ?
Au sens d’une rela­tive néces­sité ! »

« Cer­tes, plus facile à écrire,
mais si j’ai en mire
l’idée de ne pas me trom­per
dans la com­pré­hen­sion du monde
et méca­nis­mes pour tra­cer et ancrer
du rêve de bel­les ondes,
il faut pou­voir
s’y poser un peu ! »

« Du genre, un exem­ple ?
Si je déclare, devant cha­que tem­ple :
croyez-moi, les ciels sont bleus ?! »

« Euh, oui et non. Je sais pas trop.
On pourra répon­dre que cela dépend
du temps et de la pol­lu­tion,
mais pourra répli­quer que pour le très haut,
il le reste, l’est en tout ins­tant ! »

« Sur la terre ! Selon notre vision !
Et même, quid de la nuit, des auro­res boréa­les ? »

« Cer­tes, mais je dirais plus qu’il s’agit de sim­pli­fi­ca­tion,
une his­toire de par­ler depuis une façon de le con­ce­voir
avec ptê­tre une cer­taine ten­dance à la vul­ga­ri­sa­tion.
Pas de quoi balayer d’un revers de la main par l’emploi d’un mot,
quand l’objec­tion est basée sur un autre plan de la créa­tion. »

« Pour autant, tous les ciels ne sont pas bleus ! »

« Il ne s’est pas agit de dire que tous les ciels sont bleus,
mais que les ciels sont bleus selon une essence !
Aurais-je tort dans cette affir­ma­tion ?
Ce qui impli­que les ciels aux­quels je pense,
la façon dont j’aborde le sujet, la ques­tion !
Con­tre­dire sans cher­cher à con­naî­tre ou com­pren­dre les bases du pos­tu­lat
peut met­tre des bâtons dans les roues du débat !
Autant, quand on aspire à une cer­taine jus­tesse,
l’idéal est de pou­voir pren­dre en compte diver­ses con­cep­tions,
autant don­ner tort sans sai­sir le fil de l’expres­sion,
ne fait pas avoir rai­son dans la messe, dans la presse,
du moins, pas aux yeux du vrai lui-même, de la décli­nai­son d’opti­que ! »

« Euh, donc, ce que tu veux dire, c’est que si j’accuse une réflexion émise
de faire des amal­ga­mes, de vul­ga­ri­ser comme de nos arra­cheurs de dents en poli­ti­que,
de géné­ra­li­ser abu­si­ve­ment, sans réflé­chir moi-même la con­tex­tua­li­sa­tion, sans les assi­ses,
j’ai de quoi me retour­ner la réflexion ? »

« Si je réponds oui,
je me dédis !
Cela peut dépen­dre du sujet en ques­tion ! »

« D’accord. Je pense avoir bien com­pris.
Et donc, tu en es où dans ton dénoue­ment ? »

« Je crois que j’ai la voile pour attein­dre le rivage !
On verra petit à petit, pour l’affû­tage !
Selon les vagues de la mer d’ici-bas ou de celle du très haut ! »

« His­sez haut ! »

* * * * *
* * * *

Ins­piré de : CRIM IN ELLE : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/03/crim-in-elle/
A voir aussi : CRI­MI­NELLE : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/03/cri­mi­nelle/

Dans la rue, des pas­sants, des ano­ny­mes,
Mar­chent, se posent, vien­nent, s’en vont,
Un ins­tant, un flux sans arrêt, sans abîme,
Un autre, pose, puis reprend la créa­tion

Le cours de la foule, cha­cun a ses pavés
Tout en le fai­sant, con­ti­nue dans les ins­tants,
File des his­toi­res dans l’his­toire tra­mée,
Jusqu’à ce que des flam­mes sus­pen­dent le temps

Nées des pétro­dol­lars diront cer­tains,
D’autres ver­ront les mains sur les déto­na­teurs,
Leurs mobi­les pour cen­drer une fin,
Ceux qui échap­pe­ront à la mort, pour l’heure

Per­sonne pour arrê­ter leur geste
Au milieu des cœurs humant la fête,
Une déto­na­tion comme un champ de guerre
Creuse les sillons, un Guer­nica dans l’ère

Puis se reprend le cours autour des abî­mes,
Des reven­di­ca­tions sous le ciel obs­curci
Réson­nent dans les corps sur le par­vis,
Des res­tants ren­dus à con­ter les vic­ti­mes

Dans la rue, des pas­sants et des cours détour­nés,
De l’être dis­paru sans lais­ser de trace,
Une enquête sur les ficel­les agi­tées,
Crime en soi et l’éclair­cie, l’hori­zon passe.

* * * * *
* * * *

Nou­veau cycle

Ins­piré de : Le fabu­leux des­tin d’un réfu­gié syrien



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/03/fabu­leux-des­tin-dun-refu­gie-syrien/

Ils cou­rent, vers un nou­vel hori­zon,
Vers les vagues, un nou­veau rivage,
Dans l’espoir de trou­ver refuge,
Loin des coups de feu, des explo­sions,
De la peur à cha­que pavage.
S’en remet­tant aux cieux pour évi­ter le déluge,
Pour le sort qui leur sera réservé,
Ils tour­nent la page et cou­rent,
Cou­rent vers un nou­veau jour,
Une nou­velle vie, jusqu’à l’effleu­rer
A la fron­tière de ce qu’ils ont sur­monté,
Une éter­nité réson­nant au fond d’eux,
Un ins­tant sus­pendu hors de tout lieu.
Puis, après une der­nière volonté
Cen­trée en har­mo­nie avec le ciel,
Ils avan­cent, advienne qu’advien­dra,
Des gouf­fres ou du pro­vi­den­tiel,
Des jour­nées vides et ou des plei­nes.

* * * * *
* * * *


* Pour ceux qui décou­vrent Per­sonne et son jour­nal, et pour ceux qui n’auraient pas encore fait le tour des archi­ves, vous trou­ve­rez plus de 1000 billets-vidéos sur la chaîne you­tube : http://www.you­tube.com/user/lejour­nal­de­per­sonne

et le site du jour­nal de Per­sonne : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com

* Pour ceux qui sou­hai­te­ront voir son film en cours de réa­li­sa­tion et sou­te­nir Per­sonne : Cam­pa­gne de sou­tien pour les films et le jour­nal de Per­sonne : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-films-jour­nal-de-per­sonne/

* Vous pou­vez vous offrir ou offrir l’ebook “Le manus­crit de Per­sonne” au for­mat kindle sur : http://www.ama­zon.fr/manus­crit-Per­sonne-ebook/dp/B01B­DRA116/

Il s’agit d’un recueil de tex­tes que Per­sonne a écrits pour son jour­nal, phi­lo­so­phi­ques, poé­ti­ques, poli­ti­ques, spi­ri­tuels etc. Pour plus de détails, voir la des­crip­tion et extrait sur la fiche ama­zon.

À savoir que si vous n’êtes pas en France, vous devriez pou­voir le trou­ver sur la ver­sion d’ama­zon de votre pays en fai­sant une recher­che des­sus avec le titre de l’ebook, “Le manus­crit de Per­sonne”, que les livres kindle peu­vent être lus sur divers sys­tè­mes, pas uni­que­ment sur les liseu­ses (cli­quez, une fois sur la fiche, sur « Dis­po­ni­ble uni­que­ment sur ces appa­reils »), et que vous pou­vez obte­nir une appli­ca­tion gra­tuite pour le lire (cf. la fiche ama­zon, du moins pour la ver­sion publiée sur ama­zon.fr).

* Si vous avez un blog-site, vous pou­vez aussi y par­ta­ger de ses créa­tions, faire un lien vers son site ou inté­grer quel­que part le pres­crip­teur : Divers liens (art, actua­lité, alter­na­ti­ves diver­ses) : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/per­son­nea­per­sonne.php


jeudi, février 4 2016

Le manuscrit de Personne - ebook - livre électronique - recueil philosophique, poétique, politique, spirituel etc


Oyez, oyez !

* Vous pou­vez vous offrir ou offrir l’ebook Le manus­crit de Per­sonne au for­mat kindle sur : http://www.ama­zon.fr/manus­crit-Per­sonne-ebook/dp/B01B­DRA116/

Il s’agit d’un recueil de tex­tes que Per­sonne a écrits pour son jour­nal, phi­lo­so­phi­ques, poé­ti­ques, poli­ti­ques, spi­ri­tuels etc. Pour plus de détails, voir la des­crip­tion et extrait sur la fiche ama­zon.

À savoir que si vous n’êtes pas en France, vous devriez pou­voir le trou­ver sur la ver­sion d’ama­zon de votre pays en fai­sant une recher­che des­sus avec le titre de l’ebook, Le manus­crit de Per­sonne, que les livres kindle peu­vent être lus sur divers sys­tè­mes, pas uni­que­ment sur les liseu­ses (cli­quez, une fois sur la fiche, sur « Dis­po­ni­ble uni­que­ment sur ces appa­reils »), et que vous pou­vez obte­nir une appli­ca­tion gra­tuite pour le lire (cf. la fiche ama­zon, du moins pour la ver­sion publiée sur ama­zon.fr).

* Trois billets vidéos récents de Per­sonne dont les tex­tes ne sont pas dans l’ebook :

CON­SUM



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/01/con­sum/

Sur­prise Patrie



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/01/sur­prise-patrie/

Trop de réfu­giés ?



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/02/trop-de-refu­gies/

Pour ceux qui décou­vrent Per­sonne et son jour­nal dans le cadre de la cam­pa­gne, et pour ceux qui n’auraient pas encore fait le tour des archi­ves, vous trou­ve­rez plus de 1000 billets-vidéos sur la chaîne you­tube : http://www.you­tube.com/user/lejour­nal­de­per­sonne

Le site du jour­nal de Per­sonne : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com


* La sor­tie du pro­chain film de Per­sonne, L’école sub­ver­sive, La Révo­lu­tion en 90 leçons, a été repor­tée. Ce film écrit et trans­crit par Per­sonne sera bien­tôt sur la toile, mais quand l’objec­tif finan­cier sera atteint. Pour sou­te­nir Per­sonne et ce film, réser­ver votre accès avec pos­si­bi­lité de deve­nir « copro­duc­teur dona­teur », ren­dez-vous sur la page de la cam­pa­gne : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-films-jour­nal-de-per­sonne/


* Com­pi­la­tion liens et idées : Quel­ques idées pour du chan­ge­ment : http://www.infos­ce­na­rio­de­per­sonne.com/forum-des-anar­tis­tes/les-mem­bres/quel­ques-idees-pour-du-chan­ge­ment/

@ pelu­che !


- page 1 de 2