Blog littéraire, artistique de Pascal Lamachère

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, septembre 4 2012

Documentaires, "films", "scènes"... Histoire de médias mensonges, de gaspillage, de santé, d'écologie, d'économie...



His­toire de médias men­son­ges

 
  • Cours élé­men­taire. Qu’est-ce que la dés­in­for­ma­tion ?



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2012/08/cours-ele­men­taire/

Pré­sen­ta­tion : Le Jour­nal de Per­sonne pra­ti­que la scé­na­ri­sa­tion à outrance, pour illus­trer une ques­tion d’actua­lité. Son info est une info scé­na­rio, son drame: une dra­ma­ti­sa­tion et sa réa­lité: une réa­li­sa­tion. Vous auriez mau­vaise grâce d’assi­mi­ler Per­sonne à ses per­son­na­ges, et ses his­toi­res à des déra­pa­ges. L’humour et la déri­sion y ont tou­jours fait bon ménage. Le Jour­nal n’est l’otage d’aucun parti, pri­son­nier d’aucune opi­nion, dupe d’aucun soup­çon. Ni à gau­che, ni à droite, mais au cœur de l’évé­ne­ment, il aborde tous les sujets, pose tous les pro­blè­mes et relance tous les débats.

Vous pou­vez retrou­ver d’autres de ses vidéos sur le site du jour­nal de Per­sonne : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/



 

Et si on chan­geait les règles ?




 
  • Sinon… Depuis quel­ques temps, “on” parle pas mal du plan C d’Étienne Chouard. Voi­lou un bout de con­fé­rence : http://youtu.be/vkW7G­SWxWK0
 
Des­crip­tif : Etienne Chouard est un homme doux, par­fai­te­ment en colère.
Poil à grat­ter de la pen­sée uni­que, il agace, per­turbe, fait réflé­chir.
Et en atten­dant, il bosse.
Calom­nié, encensé, il ne laisse pas indif­fé­rent.
C’est pro­ba­ble­ment qu’il a quel­que chose à dire.

Ensei­gnant l’éco­no­mie et le droit, à l’occa­sion du Réfé­ren­dum de 2005, Etienne se plonge dans les tex­tes du pro­jet de Cons­ti­tu­tion Euro­péenne.

Ce qu’il décou­vre le change à jamais. Depuis, loin des orga­ni­sa­tions par­ti­sa­nes, il dénonce notre apa­thie et veut redon­ner au mot démo­cra­tie sa véri­ta­ble signi­fi­ca­tion.

Son credo : une cons­ti­tu­tion écrite par les citoyens et des repré­sen­tants tirés au sort.

  • Pour appro­fon­dir le sujet, je vous invite à voir une con­fé­rence - Con­fé­rence de Lyon, le 9 mars 2012. MJC St Just. “La démo­cra­tie est-elle un leurre ?” - décou­pée en plu­sieurs par­ties, com­pi­lées sur une play­list : http://www.you­tube.com/play­list?list=PLFF001C4AD7D68D0D

  • Vous trou­ve­rez un résumé (et d’autres vidéos), une expli­ca­tion con­cise du pro­jet sur ce site : http://www.le-mes­sage.org/



 

Vidéos Mou­ve­ment Zeit­geist


Et il y a les règles éco­no­mi­ques, géo­po­li­ti­ques




  • Dans nos médias, on entend et on lit sou­vent des com­men­ta­teurs par­ler du nom­bre de pro­blè­mes sociaux aux­quels nous fai­sons face, comme le réchauf­fe­ment cli­ma­ti­que, la des­truc­tion de l’envi­ron­ne­ment, le chô­mage, le crime, la vio­lence, la pau­vreté, la faim et l’explo­sion démo­gra­phi­que. Com­bien de fois enten­dez-vous par­ler de plans d’actions vala­bles pour résou­dre la plu­part de ces pro­blè­mes ?” Texte extrait de : Les cau­ses du retard cul­tu­rel : l’influence de la science-fic­tion : http://www.you­tube.com/watch?v=ERhz4-163to&fea­ture=youtu.be 

 


Pré­sen­ta­tion : Zeit­geist : Moving For­ward (Aller de l’avant), réa­lisé par Peter Joseph, est un film docu­men­taire qui pré­sente un argu­men­taire en faveur d’une tran­si­tion qui débou­che­rait sur l’aban­don de l’actuel para­digme socio-éco­no­mi­que qui gou­verne tou­tes les socié­tés du monde. Ce film trans­cende le rela­ti­visme cul­tu­rel ainsi que les idéo­lo­gies tra­di­tion­nel­les et se foca­lise sur les prin­ci­paux attri­buts humains et sociaux, ce « ter­reau vivant ». Le nou­veau para­digme social dura­ble qu’il prône, appelé “éco­no­mie basée sur les res­sour­ces”, s’ins­crit dans le res­pect des lois immua­bles de la nature.

Appa­rais­sent dans ce film des experts dans les domai­nes de la santé publi­que, de l’anthro­po­lo­gie, de la neu­ro­bio­lo­gie, de l’éco­no­mie, de l’éner­gie, de la tech­no­lo­gie, des scien­ces humai­nes et autres domai­nes ayant trait au fonc­tion­ne­ment socio-cul­tu­rel. Ses trois thè­mes cen­traux sont le com­por­te­ment humain, l’éco­no­mie moné­taire et les scien­ces appli­quées.

Dans son ensem­ble, cette œuvre enga­gée cons­ti­tue un modèle de com­pré­hen­sion du para­digme social actuel et expli­que pour­quoi il est impé­ra­tif d’en sor­tir. La nou­velle appro­che sociale radi­cale, mais néan­moins pra­ti­que, qu’elle pro­pose, est fon­dée sur des con­nais­san­ces avan­cées qui per­met­traient de résou­dre les pro­blè­mes sociaux aux­quels le monde est aujourd’hui con­fronté.

Une des carac­té­ris­ti­ques uni­ques de ce film, qui le dif­fé­ren­cie en ter­mes de style de la plu­part des autres docu­men­tai­res, est qu’il exploite en paral­lèle un thème ciné­ma­ti­que/dra­ma­ti­que dans le cadre duquel figu­rent de véri­ta­bles acteurs qui jouent dif­fé­ren­tes scè­nes abs­trai­tes liées au mes­sage géné­ral du film. Il uti­lise éga­le­ment avec force de nom­breux effets visuels et de l’ani­ma­tion en 2D et 3D, et n’a donc recours que ponc­tuel­le­ment aux carac­té­ris­ti­ques tra­di­tion­nel­les des films docu­men­tai­res.

Pour télé­char­ger gra­tui­te­ment le film, allez sur : http://mou­ve­ment-zeit­geist.fr/com­pren­dre/doc/medias/longs-metra­ges/114-zeit­geist-moving-for­ward-de-peter-joseph

Lien direct vers la ver­sion MP4 : http://www.mou­ve­ment-zeit­geist.fr/ftp­me­dias/films_mz/Zeit­geist_Moving_For­ward_vostfr_2011.zip

Vous trou­ve­rez d’autres docs sur le site : http://mou­ve­ment-zeit­geist.fr/

Vous pou­vez le voir sans avoir vu Adden­dum (cf note pré­cé­dente), vu que c’est assez com­plé­men­taire mais sans chro­no­lo­gie.

A pro­pos de com­plé­men­ta­rité, je trouve que la con­fé­rence de presse mérite aussi d’être regar­dée (en entier) : http://www.you­tube.com/watch?v=-7qyU-Egrg0&list=PL14540E34BB841A4C&index=6&fea­ture=plpp_video


  • Si vous n’avez jamais entendu par­ler du Mou­ve­ment Zeit­geist, ni du Pro­jet Venus du génial Jac­que Fresco, pas prêté atten­tion aux ana­ly­ses appro­fon­dies, sour­cées des films, j’ai fait une “petite” play­list, qui com­mence et finit avec des vidéos plus cour­tes (intro­duc­tion résu­mant l’aspi­ra­tion, le prin­cipe ; ana­lyse, cri­ti­que et place de l’édu­ca­tion…) : http://www.you­tube.com/play­list?list=PL14540E34BB841A4C



(Je pré­fé­re­rais le revenu de base incon­di­tion­nel en tant que plan de tran­si­tion, s’il devait y en avoir une : http://www.you­tube.com/watch?v=-cwdVDcm-Z0 
Mais le plan des 4 heu­res par jour tel que décrit a le mérite, à mes yeux, d’illus­trer le noeud gor­dien du sys­tème “éco­no­mi­que” actuel)
 
 

Agro-écolo-santé…



Pré­sen­ta­tion : Com­ment les pro­duits chi­mi­ques qui con­ta­mi­nent notre chaîne ali­men­taire sont-ils tes­tés, éva­lués, puis régle­men­tés ?
Au cœur de cette enquête , il y a une ques­tion fon­da­men­tale : com­ment les pro­duits chi­mi­ques qui con­ta­mi­nent notre chaîne ali­men­taire sont-ils tes­tés, éva­lués, puis régle­men­tés ?

Au cours des 30 der­niè­res années, le can­cer, les mala­dies neu­ro­lo­gi­ques (Par­kin­son et Alz­hei­mer) ou auto-immu­nes, le dia­bète et les dys­fonc­tion­ne­ments de la repro­duc­tion n’ont cessé de pro­gres­ser. Com­ment expli­quer cette inquié­tante épi­dé­mie, qui frappe par­ti­cu­liè­re­ment les pays dits « déve­lop­pés » ? C’est à cette ques­tion que répond Notre poi­son quo­ti­dien, fruit d’une enquête de deux ans en Amé­ri­que du Nord, en Asie et en Europe.

S’appuyant sur de nom­breu­ses étu­des scien­ti­fi­ques, mais aussi sur les témoi­gna­ges de repré­sen­tants des agen­ces de règle­men­ta­tion — comme la Food and Drug Admi­nis­tra­tion (FDA) amé­ri­caine ou l’Auto­rité euro­péenne de sécu­rité des ali­ments (EFSA) —, le film mon­tre que la cause prin­ci­pale de l’épi­dé­mie est d’ori­gine envi­ron­ne­men­tale : elle est due aux quel­ques 100 000 molé­cu­les chi­mi­ques qui ont envahi notre envi­ron­ne­ment, et prin­ci­pa­le­ment notre ali­men­ta­tion, depuis la fin de la Seconde Guerre mon­diale.

Cette grande enquête retrace le mode de pro­duc­tion, de con­di­tion­ne­ment et de con­som­ma­tion des ali­ments, depuis le champ du pay­san (pes­ti­ci­des) jusqu’à notre assiette (addi­tifs et plas­ti­ques ali­men­tai­res). Elle décor­ti­que le sys­tème d’éva­lua­tion et d’homo­lo­ga­tion des pro­duits chi­mi­ques, à tra­vers les exem­ples des pes­ti­ci­des, de l’aspar­tame et du Bis­phé­nol A (BPA), et mon­tre qu’il est tota­le­ment défaillant et ina­dapté. Elle raconte les pres­sions et les mani­pu­la­tions de l’indus­trie chi­mi­que pour main­te­nir sur le mar­ché des pro­duits hau­te­ment toxi­ques. Enfin et sur­tout, elle explore les pis­tes per­met­tant de se pro­té­ger en sou­te­nant ses méca­nis­mes immu­ni­tai­res par la nour­ri­ture, ainsi que le démon­trent de nom­breu­ses étu­des scien­ti­fi­ques (décriées par l’indus­trie phar­ma­ceu­ti­que).

Une enquête de Marie-Moni­que Robin sur la con­ta­mi­na­tion de la chaîne ali­men­taire par des mil­liers de pro­duits chi­mi­ques, uti­li­sés depuis la fin de la seconde guerre mon­diale.



Pré­sen­ta­tion : Le mou­ve­ment Let’s Do It, World! est né dans un petit pays du nord de l’Europe, l’Esto­nie, où 50 000 per­son­nes — soit 4% de la popu­la­tion totale — se sont réu­nies un 03 mai 2008 pour net­toyer en cinq heu­res de temps 10 000 ton­nes de déchets sau­va­ges et illé­gaux répar­tis sur tout le pays.

Alors, ça vous tente ? Let’s Do It, France! Let’s Do It, World!

http://www.lets­doit­france.org 

Cette année, plus que 80 pays vont se mobi­li­ser pour récu­rer la pla­nète et venir à bout des déchets sau­va­ges. Cha­que pays orga­nise une jour­née entre mars et sep­tem­bre 2012 pour net­toyer les déchar­ges illé­ga­les dans la nature à l’aide de mil­liers de volon­tai­res et de béné­vo­les, de par­te­nai­res publics et pri­vés, d’asso­cia­tions ou ONG. L’opé­ra­tion fran­çaise est pre­vue le 22 sep­tem­bre 2012.

Voir les autres pays enga­gées:
http://www.lets­doit­world.org



Pré­sen­ta­tion : Son nom est Green, une femelle orang-outan, seule dans un monde qui ne lui appar­tient plus. C’est un voyage bou­le­ver­sant à tra­vers les yeux et les sen­ti­ments de l’un des der­niers grands sin­ges de Bor­néo. Un témoi­gnage puis­sant, une œuvre rare qui modi­fie pour long­temps le regard que nous por­tons sur la Nature et notre société. Green est le résul­tat du tra­vail et de la volonté d’un seul homme : Patrick Rouxel, parti pen­dant plu­sieurs mois sans finan­ce­ment, seul avec une caméra dans la jun­gle de Bor­néo. Un docu­men­taire excep­tion­nel récom­pensé par 22 prix décer­nées aux qua­tre coins du globe. Une chose est sûre : impos­si­ble d’oublier les yeux de Green…

Il est ques­tion de com­pren­dre les con­sé­quen­ces de la défo­res­ta­tion en indo­né­sie et son impact sur l’envi­ron­ne­ment.
Il est ques­tion de la con­di­tion ani­male.
Il est ques­tion de dres­ser un por­trait des indus­tries du bois, du papier, de l’huile de palme et du bio die­sel.
Un très bon film qui mon­tre uni­que­ment par l’image la réa­lité de ce com­merce qui nous favo­ri­sons en con­som­mant des bois exo­ti­ques, du bio die­sel et de l’huile de palme.
A con­seiller a toute per­sonne dési­reuse de pren­dre cons­cience de sa réelle res­pon­sa­bi­lité de con­som­ma­teur.

Ce film mon­tre un cas parmi tant d’autre. La défo­res­ta­tion en indo­né­sie ne doit pas être le bouc émis­saire de notre désé­qui­li­bre envi­ron­ne­men­tal.
De nom­breu­ses for­mes de com­merce sont bien mal­heu­reu­se­ment en par­tie res­pon­sa­ble de cette situa­tion mon­diale.
 


 
 
Pré­sen­ta­tion : Docu­men­taire de France Mer­cille et Luce Clou­tier, mon­tage Fran­çois Gron­din, d’une durée de 43 minu­tes ce docu­men­taire révèle l’impact sur les per­son­nes vivant près des puits de gaz de schiste.La frac­tu­ra­tion du sol pour libé­rer le gaz de schiste frac­ture aussi les hom­mes, les fem­mes et les enfants . Ce docu­men­taire a reçu une motion à la cham­bre des com­mu­nes par mr. Mathew Dubé du NPD.Vos com­men­tai­res seraient appré­ciés ! Repor­tage de JE à voir …trai­te­ment de faveur à l’indus­trie du gaz de schiste… copiez l’adresse sui­vante dans la barre d’adresse : http://tva.canoe.ca/emis­sions/je/repor­ta­ges/115826.html


 
Pré­sen­ta­tion : Le gas­pillage et les scan­da­les ali­men­tai­res. Les quan­ti­tés de nour­ri­ture jetées cha­que année sont effa­ran­tes.
En cause, un sys­tème éco­no­mi­que où il est plus ren­ta­ble de jeter que de don­ner.

Les dates limi­tes de con­som­ma­tion inci­tent les gran­des ensei­gnes de super­mar­ché à jeter leurs pro­duits envi­ron 7 jours avant la date limite de con­som­ma­tion pour mon­trer la réelle fraî­cheur des pro­duits ven­dus.

Une aber­ra­tion con­tre laquelle cer­tains s’enga­gent en met­tant en place des sys­tè­mes alter­na­tifs effi­ca­ces.
Pour­quoi ces solu­tions ne devien­nent pas la norme.

De nom­breux mou­ve­ments et ini­tia­ti­ves loca­les se met­tent en place pour pro­po­ser des solu­tions via­bles et alter­na­ti­ves à ce sys­tème défi­cient : Les Paniers de la mer récu­pè­rent les inven­dus de pois­sons à la criée, les pré­pa­rent pour les dis­tri­buer aux asso­cia­tions cari­ta­ti­ves d’aide ali­men­taire aux plus dému­nis. A la pré­pa­ra­tion, ce sont 4 sala­riés per­ma­nents et une ving­taine de per­son­nes en réin­ser­tion qui s’acti­vent, fiers du rôle qu’ils jouent par le biais de cette acti­vité. Arti­cle détaillé sur Terra Eco Le réseau des épi­ce­ries soli­dai­res lutte con­tre l’exclu­sion en pro­po­sant à ceux qui n’y ont pas tou­jours accès un maga­sin d’ali­men­ta­tion géné­rale avec des pro­duits valant autour de 20% du prix usuel. Cette par­ti­ci­pa­tion finan­cière sym­bo­li­que de la part des béné­fi­ciai­res est une façon de par­ti­ci­per à la dignité des per­son­nes qui se sen­tent ainsi moins rede­va­bles. Inter­view de Guillaume Bapst, créa­teur du réseau des épi­ce­ries soli­dai­res Le mou­ve­ment alter­na­tif et mili­tant des Free­ga­ners dont le mode d’ali­men­ta­tion prin­ci­pal est basé sur la récolte de pro­duits gra­tuits dans les con­tai­ners à déchets. Il démon­tre ainsi l’absur­dité du gas­pillage ali­men­taire pra­ti­qué dans nos socié­tés. La Tente des Gla­neurs. Cette asso­cia­tion, née à Lille en décem­bre 2010, a pour prin­cipe de col­lec­ter les inven­dus des com­mer­çants des mar­chés afin de les dis­tri­buer à ceux qui en ont besoin à la fin. La dis­tri­bu­tion est assu­rée par un réseau de béné­vo­les.
 


Pré­sen­ta­tion : Pen­dant deux ans, Niko­laus Gey­rhal­ter a placé sa caméra au coeur des plus grands grou­pes euro­péens agri­co­les, nous don­nant accès des zones inac­ces­si­bles. Il a filmé les employés, les lieux et les dif­fé­rents pro­ces­sus de pro­duc­tion pour réa­li­ser un docu­men­taire cinéma qui inter­roge et impli­que inti­me­ment cha­que spec­ta­teur.
Notre pain quo­ti­dien ouvre une fenê­tre sur l’indus­trie ali­men­taire de nos civi­li­sa­tions occi­den­ta­les moder­nes. Réponse à notre sur-con­somm­ma­tion, la pro­duc­ti­vité nous a éloi­gné d’une réa­lité humaine pour entrer dans une déme­sure ultra-inten­sive qui a rejoint les des­crip­tions des romans d’anti­ci­pa­tion.
Cadra­ges minu­tieu­se­ment com­po­sés, ima­ges cris­tal­li­nes, mon­tage fluide cons­trui­sent un film sans com­men­taire, sans pro­pa­gande, dont les ima­ges par­lent et demeu­rent.
Notre Pain Quo­ti­dien ques­tionne, inquiète et fas­cine.
 
 

 
“Philo”



Pré­sen­ta­tion : La déso­béis­sance civile est le refus de se sou­met­tre à une loi, un règle­ment, une orga­ni­sa­tion ou un pou­voir jugé ini­que par ceux qui le con­tes­tent. Le terme fut créé par l’amé­ri­cain Henry David Tho­reau dans son essai Résis­tance au gou­ver­ne­ment civil, publié en 1849, à la suite de son refus de payer une taxe des­ti­née à finan­cer la guerre con­tre le Mexi­que.

En Europe, même si le recours au con­cept de déso­béis­sance civile a tardé à être for­mulé, l’idée de la résis­tance à une loi ini­que ou injuste a existé bien avant le XIXe siè­cle. Aujourd’hui, le con­cept s’est étendu à de nom­breu­ses per­son­nes notam­ment par les actions très média­ti­ques des alter­mon­dia­lis­tes ou cel­les des mou­ve­ments anti-pub, cer­tains ne voyant dans ces actions que la dégra­da­tion de biens, d’autres y voyant un acte salu­taire de déso­béis­sance civile, visant à faire modi­fier la poli­ti­que des auto­ri­tés.



Pré­sen­ta­tion : Moi j’adore les J.O. et je vous le fais savoir !
Rejoi­gnez nous sur Face­book : http://www.face­book.com/M.Mon­dia­li­sa­tion
Au nom de ceux qui aspi­rent à des Jeux Olym­pi­ques équi­ta­bles, libé­rés du sys­tème tota­li­taire mar­chand.
Réa­li­sa­teur et Texte : Mr Mon­dia­li­sa­tion.


Science



 

Pause musi­cale


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Pause Humour…





Le jour­nal de Per­sonne





 



















Voili voi­lou. Ceci est pro­ba­ble­ment mon der­nier arti­cle sur ce blog à pro­pos de l’éco­no­mie, de la poli­ti­que…, du moins sous la forme de “par­tage” de repor­ta­ges, docu­men­tai­res…
Vous avez déjà un paquet de don­nées à mirer, décou­vrir, digé­rer, appré­cier…, mais si vous vou­lez me sui­vre sur twit­ter : http://www.twit­ter.com/France_Tou­louse et puis vous pou­vez vous ins­crire à la news­let­ter d’un point de vue : http://un.point.de.vue.free.fr

Bon surf, bonne fin d’été, début d’automne etc.
@ pelu­che !

mercredi, décembre 28 2011

Histoire d'alimentation qui nous conviendrait le mieux, avec conseils de nutrition, des bases à connaître


Qui n’a pas eu de pré­ju­gés sur un cer­tain “type d’ali­men­ta­tion” ? Du fait de l’image véhi­cu­lée à tra­vers cer­tains médias qui s’empa­rent du pre­mier fait divers venu, sans aucun dis­cer­ne­ment, sans aucune recher­che appro­fon­die, du fait des étu­des spon­so­ri­sées par des lob­bies, et/ou du fait du poids cul­tu­rel… Même si on a un esprit cri­ti­que affûté, on peut avoir ten­dance à accep­ter pour acquis cer­tai­nes habi­tu­des, dont les ali­men­tai­res, étant donné qu’on ne né pas avec une ency­clo­pé­die dans la tête, et que même le con­tenu de “l’ency­clo­pé­die” se modi­fie au fil du temps, au gré des décou­ver­tes, des remi­ses en ques­tion…

Au point que, même si on sait que les con­nais­san­ces évo­luent, ces habi­tu­des peu­vent se trans­for­mer en « Si c’est comme ça, c’est que c’est le mieux, c’est qu’il ne peut en être autre­ment ! ». Je cari­ca­ture, je force le trait, j’exa­gère, mais dès qu’on aborde le sujet d’une habi­tude for­te­ment ancrée, comme ce que l’on mange, nous pou­vons avoir une forte ten­dance à lever notre bou­clier, et à y aller avec des phra­ses tou­tes fai­tes, comme si c’était notre per­sonne que l’on remet­tait en cause et qu’il fal­lait trou­ver le pre­mier argu­ment, la pre­mière jus­ti­fi­ca­tion venue qui per­met­trait de se dédoua­ner de ne pas “en être” (**).

Cepen­dant, cer­tains ont pu faire des “recher­ches” sur le sujet, et leurs idées reçues peu­vent pro­ve­nir de cel­les véhi­cu­lées par une cer­taine lit­té­ra­ture scien­ti­fi­que, en appa­rence sérieuse, qui ne donne la parole qu’à un “camp”, et ne creuse pas le sujet comme il le fau­drait, pas vrai­ment avec l’objec­ti­vité néces­saire. Heu­reu­se­ment, “aujourd’hui”, il y a de la docu­men­ta­tion “gra­tuite” et facile d’accès, qui per­met de faire valoir son point de vue, au moins à pos­te­riori, d’appro­fon­dir le sujet, la “dis­cus­sion”, de bien s’infor­mer, en mul­ti­pliant les sour­ces et fai­sant jouer son esprit cri­ti­que.

** Ceci étant dit, si vous vous êtes reconnu dans la des­crip­tion de l’omni­vore prêt à sor­tir tout un tas d’excu­ses, qui défend bec et ongles son régime ali­men­taire sans avoir pris le temps de bien s’infor­mer, de bien y réflé­chir, ne le pre­nez pas mal, pas pour vous en par­ti­cu­lier. J’aborde le sujet sous cet angle, car, pour la petite his­toire, j’avais moi-même une idée arrê­tée sur le végé­ta­risme : je pen­sais que c’était assez com­pli­qué et j’ai mis beau­coup de temps à me lan­cer, bien que con­vaincu par l’inté­rêt éthi­que (depuis près de deux décen­nies). Mais en fait, une fois que j’ai pris mon cou­rage à deux mains pour faire tom­ber le mur de mes habi­tu­des, une fois que j’ai pris le temps de m’infor­mer plus en pro­fon­deur, ça m’est apparu beau­coup plus sim­ple.


* Trêve de mono­lo­gue. Voi­lou un arti­cle que j’ai trouvé très cré­di­ble, répon­dant à la ques­tion « Que devrions-nous man­ger qui nous con­vienne le mieux étant donné la façon dont nous som­mes cons­truits ? »  : http://www.vege­ta­risme.fr/vege­ta­rien.php?con­tent=vege­ta­rien_fichea­na­to­mie­com­pa­ree


* Tou­jours dans le domaine de l’infor­ma­tion “lit­té­raire”, théo­ri­que, petite séance de Ques­tions – Répon­ses : http://www.vege­ta­risme.info/spip.php?rubri­que92

Un point de vue sur l’his­toire du végé­ta­risme : http://www.vege­ta­risme.info/spip.php?arti­cle393
Et / ou : http://fr.wiki­pe­dia.org/wiki/V%C3%A9g%C3%A9ta­ris­me#­His­toire


* Bien entendu, il faut faire atten­tion à son ali­men­ta­tion, man­ger équi­li­bré, varier, mais c’est aussi vala­ble pour les omni­vo­res. Pour vous aider, il y a une riche docu­men­ta­tion végé­ta­rienne qui con­cerne les infor­ma­tions pra­ti­ques, la nutri­tion… Vous trou­ve­rez des fiches com­plè­tes sur : http://www.vege­ta­risme.fr/vege­ta­rien.php
ou : http://www.vege­ta­risme.info/spip.php?rubri­que29

A savoir, quel­ques bases :

- 1/3 de légu­mi­neu­ses, 2/3 de céréa­les ;
- Pren­dre une source de vita­mine C au cours du repas (jus de citron, légu­mes… cf http://www.vege­ta­risme.info/spip.php?arti­cle71 ) per­met de mieux assi­mi­ler le fer non hémi­ni­que et autre ;
- Quand on fait une cou­pure nette dans le chan­ge­ment de régime, et même après, il faut veiller à l’apport en zinc (mais pas trop com­pli­qué) : http://www.vege­ta­risme.info/spip.php?arti­cle86 ;
- les grai­nes ger­mées, levure de bière, algues gas­tro­no­mes sont vos amies ;
- les hui­les vier­ges bio extrai­tes à froid, sont vos amies (dont celle de Colza)…

Un “résumé détaillé” des bases : http://www.vege­ta­risme.fr/vege­ta­rien.php?con­tent=vege­ta­rien_fiche­con­seils

Com­plé­ment : http://www.vege­ta­risme.fr/vege­ta­rien.php?con­tent=vege­ta­rien_fiche­que­man­gent­les­ve­ge­ta­riens

Ce n’est que quand on veut pas­ser le pas de végé­ta­rien à végé­ta­lien (sans pro­duits lai­tiers ***, sans oeuf…), que peut appa­raî­tre le seul vrai “pro­blème” : la vita­mine B12. Mais c’est un faux pro­blème, dans la mesure où il y a une solu­tion facile d’accès, que ce n’est pas un frein pour pas­ser le pas, pour qui est con­vaincu de “l’inté­rêt” :

- Fiche assez com­plète à pro­pos de la vita­mine B12 http://www.vege­ta­risme.fr/vege­ta­rien.php?con­tent=vege­ta­rien_ficheB12
- Fiche “résu­mée” sur la vita­mine B12 : http://www.vege­ta­risme.info/spip.php?arti­cle67

Pour ceux qui en dédui­raient que cela signi­fie que nous ne som­mes pas faits pour avoir un régime ali­men­taire dit végé­ta­lien, végé­ta­rien pur / strict, ce serait un rac­courci ne pre­nant pas en compte que nom­breux man­geurs de viande-pois­son-oeuf-pro­duits-lai­tiers-ani­maux ont des caren­ces, que la sup­plé­men­ta­tion a été mise au point pour eux, que ce pro­blème de vita­mine B12 pour les végé­ta­liens vient plus de notre épo­que “clean” (ou plu­tôt pol­luée pour une appa­rente pro­preté et une appa­rente pro­duc­ti­vité). Expli­ca­tion détaillée à lire : http://www.vege­ta­ris­mus.ch/heft/f2005-2/B12.htm


* Pour ceux qui se posent des ques­tions sur le végé­ta­lisme, qui hési­tent à faire un autre pas, à aller plus loin dans leur démar­che végé­ta­rienne, à lire : Vivre végé­ta­lien (petit “guide”, qui com­pile moti­va­tions, con­seils, quel­ques recet­tes…) : http://inter­dits.net/inter­dits/pdf/vegan.pdf


(*** à pro­pos du lait, sur­tout du lait de vache, désolé pour les fans, mais… à lire : http://www.amessi.org/Lait-de-vache-et-ses-incon­ve­nients-pour-la-san­te#.Tod­juyDLcWI.face­book )


* Pour enfon­cer le clou, voili une con­fé­rence d’un végé­ta­lien mili­tant :



***********************

(Pour mirer des docu­men­tai­res abor­dant des sujets variés, des repor­ta­ges, inter­views mises en vidéos, qui m’ont inter­pellé, sur les­quels je recom­mande de s’attar­der, pour dis­cu­ter ensuite autour, je vous donne ren­dez-vous sur la page you­tube où je les “com­pile” : http://www.you­tube.com/user/Pas­cal315/ (pour accé­der direc­te­ment à la liste des vidéos favo­ri­tes, cli­quez ici ;

pour accé­der à la liste des favo­ris des favo­ris, cli­quez ici ) )


page 2 de 2 -