Blog littéraire, artistique de Pascal Lamachère

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, octobre 10 2010

Harry Potter – Propagande... Jeu pour que l'avant première des reliques de la mort, première partie, soit dans votre ville (ou au moins dans une proche)



Si vous vou­lez par­ti­ci­per à la pro­pa­gande HP, Ryry Pot­te­rienne, par­ti­ci­per au buzz prin­ci­pa­le­ment dans l’espoir d’être parmi les pre­miers à dégus­ter la magie de la pre­mière par­tie (et acces­soi­re­ment sûre­ment payer plus cher la place de ciné :o ), à « tra­vailler » comme un elfe de mai­son pour la com­mu­ni­ca­tion faite autour du film à venir, avec pour con­tre­par­tie la pos­si­bi­lité très hypo­thé­ti­que de gagner quel­ques cadeaux… Hein, de quoi, pré­senté ainsi, ça donne hache­ment envie ?! :op…

En bref, si vous vou­lez avoir vrai­sem­bla­ble­ment la chance d’échan­ger avec une par­tie de l’équipe du film, des acteurs (ou du moins les aper­ce­voir et les enten­dre), lors de l’uni­que avant-pre­mière fran­çaise offi­cielle d’Harry Pot­ter et les reli­ques de la mort par­tie 1, si vous avez gardé votre coeur d’enfant et que vous aimez les films Harry Pot­ter, avez envie de faire mumuse, ins­cri­vez-vous sur : http://www.har­ry­pot­ter.fr/?suid=02f3bd44-2226-102e-ade6-003048­fa2e3a

Puis « sui­vez le guide »… Une fois ins­crit(e) et con­necté(e), vous aurez dif­fé­rents moyens de faire gagner des points à votre « mai­son-ville », tel que : faire des pho­tos de 7 (les met­tre sur le site) ; des peti­tes vidéos d’encou­ra­ge­ment liées ; par­rai­ner votre famille, vos amis, d’autres inter­nau­tes en dif­fu­sant le lien qui vous sera pro­pre ; en uti­li­sant cha­que jour le sys­tème du site har­ry­pot­ter.fr pour dif­fu­ser le lien sur votre compte twit­ter et face­book (si vous en avez pas, vous pou­vez tou­jours en créer un tem­po­raire, pour l’occa­sion), qui vous per­met­tra de « gagner »  des points même si per­sonne ne s’ins­crit avec ;  vali­der des codes secrets dif­fu­sés par les par­te­nai­res du jeu…

À pro­pos des codes secrets, vous en trou­ve­rez sur http://www.allo­cine.fr sur le côté droit des publi­ci­tés de ce jeu inti­tulé Harry Pot­ter dans ta ville, ainsi qu’à la fin des vidéos de la minute du jour : http://www.allo­cine.fr/video/lami­nute/

Si besoin, je pour­rai vous envoyer une petite liste (mais uni­que­ment si vous sou­te­nez Tou­louse Mont­pel­lier ;o ).

Enfin, pour ceux qui sont dans la région tou­lou­saine, pour l’orga­ni­sa­tion d’évé­ne­ments autour de ce con­cours Harry Pot­te­rien, ren­dez-vous sur : http://www.face­book.com/pro­file.php?id=1132252801#!/pages/Harry-Pot­ter-a-Tou­louse/149944261706027

[Édi­tion du 26 octo­bre : suite à l’éli­li­mi­na­tion de cer­tai­nes vil­les, ceux qui les sou­te­naient, s’ils veu­lent con­ti­nuer le jeu (avec la pos­si­bi­lité de gagner des billets de cinéma etc.), doi­vent choi­sir/don­ner leurs points à une des huit vil­les ayant passé le bar­rage de la pre­mière étape : Tours, Nancy, Ren­nes, Bor­deaux, Mont­pel­lier, Lille, Rouen ou Stras­bourg. En ce qui me con­cerne, mon choix s’est porté sur Mont­pel­lier, et je vous encou­rage à faire de même. C’est une très belle ville du sud, qui gagne à être décou­verte, et il n’y a que deux autres vil­les vrai­ment bien pla­cées pour espé­rer par­ti­ci­per au com­bat final. Bref, pour ceux qui sont prêts à sou­te­nir Mont­pel­lier, pour l’orga­ni­sa­tion etc., ren­dez-vous sur la page face­book du jeu Harry Pot­ter dans ta ville, con­sa­crée à Harry Pot­ter à Mont­pel­lier http://www.face­book.com/pages/Harry-Pot­ter-a-Mont­pel­lier/154158457936220

Et pour ceux et cel­les qui ne sont pas encore ins­crits, il n’est pas trop tard pour faire plai­sir aux fans des films, de l’uni­vers d’Harry Pot­ter, de votre ville, de votre région, de votre grande famille…, pour les rejoin­dre, pour en être : http://www.har­ry­pot­ter.fr/?suid=02f3bd44-2226-102e-ade6-003048­fa2e3a ]

@ pelu­che !


samedi, août 13 2005

Une histoire d’arbre entremetteur (conte poétisé)


Une histoire d’arbre entremetteur

Sur une grande île inexplorée, un grand mage vivait tout, tout en haut d’une immense montagne. On aurait dit qu’étaient son plancher les nuages. Dans son jardin, des fleurs rares et sauvages, un arbre dont l’écorce servait à faire des pagnes, semblait parfois pousser jusqu’aux étoiles, surtout lorsque la fleur de feu s’endormait et que les pâles lueurs amenaient leur voile.

De l’arbre, une branche s’allongeait, s’allongeait un peu, un peu plus chaque jour. Le mage se demandait jusqu’où celle-ci comptait aller… « Voulait-elle un tour de terre faire ? ». A cette pensée il souriait, se souvenant que l’intérieur de Gaïa réserve bien souvent des surprises issues de son « amour »… un grand sevrage qui de sève dépenser devait pour se préserver des crues de tout ce qu’elle avait à donner.

Un beau jour le mage ne distingua plus le bout de la branche, le titilla l’envie de s’y agripper et de voir Jusqu’où celle-ci était allée… qui sait Les trésors qu’il pourrait encore découvrir ? Pour ses écritures de magiques grimoires, beaucoup de son temps de chimère à se nourrir il avait passé, ne profitant que de peu de soirs pour humer tout ce qu’à lui s’offrait : même son jardin il avait finit par un peu négliger. Aussi, ce fut décidé, de côté sa Melpomène il allait mettre et à l’aventure il irait…

Alors qu’il s’était attaché de nombreuses potions, des parchemins, des filins pour s’assurer et la branche suivre avec son balai, il eut la grande surprise, en sortant de sa maisonnée, d’entrevoir en passion naissante l’ombre d’une inconnue, dont une hanche dépassait de derrière l’abri où elle s’était mise.

Pendant qu’il s’avançait, elle se retourna : « Bonjour vous ! J’espère que je ne vous dérange pas… Un hiver une branche sortant des cieux, comme un dieu impoli, montra du doigt ma maison et alla jusqu’à faire coucou à la faune endormie sous le manteau des anges de l’air. Sans trop me poser de questions, l’opportunité j’ai saisie, et j’ai décidé de la suivre… Après un long chemin, de rudes épreuves qui m’ont vraiment semblées sans fin, me voilà… enchantée d’ailleurs de faire votre connaissance, que faites vous seul dans un endroit aussi isolé ? »

Le mage ne sut trop quoi répondre… « Je, je… votre présence est un enchantement ! Je vous rassure, je n’ai point commandé à la branche de venir vous déranger dans votre lieu. Je ne sais d’ailleurs pas comment cela s’est fait… Peut être un grand magicien dans votre entourage a t-il cherché à me contacter ? En tout cas, de vous voir, mes cieux sont vraiment ravis… vraiment… un plaisir, que dis-je, un délice ! »

A cela la visiteuse le regarda et lui répondit « Prémices y voyez seulement, de ce qui nous a rapproché, point d’autres questions vous devez vous poser. De tes pouvoirs, je ne savais pas que cela existait, et vous êtes plus à même que moi de savoir la magie de la création, les rouages des événements qui font que nous nous sommes rencontrés… »

Le mage et sa visiteuse, de la vague impression de se reconnaître, apprirent dès cet instant à se connaître. De leur bras allaient naître, s’étendre les bonds de leur esprit amoureux… prenant soin les jours suivants de l’arbre et de sa branche sans fin, qui, parait-il, aurait fait la demande à sa fée gardienne de changer de coin afin de s’enraciner et pointer un autre horizon, un autre chemin…

~ © Pascal Lamachère - 2002 ~