Blog littéraire, artistique de Pascal Lamachère

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, février 13 2021

Pour la la Saint-Valentin : Cuisine, art, politique et compagnie. Recette de chocolats à la crème d'avocat et au citron vert




* Pour voir le docu­men­taire évo­qué au cours de la vidéo : La face cachée du cho­co­lat : https://www.you­tube.com/watch?v=bXhl608VbZc

* A lire : Fran­çoise Ver­gès : « La lutte déco­lo­niale élar­git les ana­ly­ses » (1/2) : https://www.revue-bal­last.fr/fran­coise-ver­ges-la-lutte-deco­lo­niale/

* Sur le thème éco­no­mi­que : Garan­tie éco­no­mi­que géné­rale et pro­duc­tion cul­tu­relle : https://blog.mon­de­di­plo.net/garan­tie-eco­no­mi­que-gene­rale-et-pro­duc­tion

Pour un com­mu­nisme luxueux : https://blog.mon­de­di­plo.net/pour-un-com­mu­nisme-luxueux

Con­qué­rir la sou­ve­rai­neté popu­laire, sur la valeur et sur la mon­naie : https://www.you­tube.com/watch?v=Fb6vZ7-XiNI&list=PL9C4E9847954BBFF4&index=84

* Sur le thème de la cause ani­male : Mar­tin Page : « Les ani­maux sont des indi­vi­dus » : https://www.revue-bal­last.fr/mar­tin-page-ani­maux-indi­vi­dus/


La recette des cho­co­lats à la crème d’avo­cat et au citron vert
à offrir à l’occa­sion de la Saint-Valen­tin, ou autre occa­sion, en bref :


Ingré­dients :

Crème à l’avo­cat et au citron vert

- 2 avo­cats

- 60 g de jus de citron vert

- 60 g de sirop d’agave (ou autre)

- 2 c à s de noix de coco râpée

- 2 c à s d’huile de coco

- pin­cée de sel

- zeste d’un citron vert (facul­ta­tif)

Pour l’enro­bage cho­co­lat

- 200 à 250 g (sui­vant la méthode (nap­page ou enro­bage)) de cho­co­lat des­sert ou cou­ver­ture à 70 %

- 1,5 c à s de huile de coco (facul­ta­tif)

- gout­tes d’huile essen­tielle uti­li­sa­ble ali­men­tai­re­ment (facul­ta­tif)

Pour accom­pa­gner :

- noi­set­tes tor­ré­fiées (facul­ta­tif)


Déroulé de la recette :

1 - Faire tor­ré­fier noi­set­tes 8 minu­tes à 180 ° puis décor­ti­quer quand refroi­dies.

2 - Pour la pré­pa­ra­tion au cho­co­lat :
Faire fon­dre le cho­co­lat.
Le faire refroi­dir un peu (ou le tem­pé­rer si vous pou­vez) et ajou­ter l’huile de coco et huile essen­tielle si vous en met­tez, mélan­ger.

3 - Pour la crème :
Pré­le­ver le zest du ou des citrons et pres­ser pour 60 g de jus.
Cou­per les avo­cats et en pré­le­ver la chair et faire la crème en mixant tous les ingré­dients ensem­ble, avec une par­tie du zest (facul­ta­tif).

4 - Pour faire les cho­co­lats :
Nap­per vos mou­les d’au moins 2 cou­ches avec pas­sage au con­gé­la­teur entre cha­que d’une 10ène de minu­tes ou met­tez direc­te­ment de la crème dans des mou­les avec con­gé­la­tion d’au moins 1 h avant de démou­ler et trem­per dans le cho­co­lat et déco­rer, ou met­tre la crème dans des mou­les nap­pés et une ou deux noi­set­tes, puis au con­gé­la­teur pen­dant envi­ron 1 h avant de recou­vrir de cho­co­lat, éven­tuel­le­ment déco­rer de zest de citron ou de noix de coco râpée, et de démou­ler.

Met­tre au con­gé­la­teur pour offrir le jour j, éven­tuel­le­ment dans un embal­lage cadeau, avec pour recom­man­da­tion, si con­som­ma­tion pas rapide, de con­ser­ver les cho­co­lats au con­gé­la­teur et d’en sor­tir un cho­co­lat une 10ène de minu­tes avant de le man­ger.


Désolé si c’est un peu labo­rieux à regar­der et écou­ter, le mas­que a besoin de repos, suite au pro­chain épi­sode !

Bonne jour­née, bon cou­rage,
@ Pelu­che,
Pas­cal


samedi, juin 18 2016

Campagne pour le film de Personne : Le procès d'un procès + Quelques textes poétiques


affiche Le procès d'un procès avec photographie Personne et Friedrich Nietzsche

Bon­jour !

Per­­sonne est tou­jours sur la réa­li­sa­tion d’un nou­­veau film que je vous invite à sou­te­nir : Le pro­cès d’un pro­cès. Pour ce faire, pour sou­te­nir Per­sonne et le film Le pro­cès d’un pro­cès, vous pou­vez main­te­nant deve­nir copro­duc­teur dona­teur (com­prend lien d’accès à la page où vous pour­rez voir le film) : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-film-pro­ces-dun-pro­ces/

Vous pou­vez aussi la remer­cier, l’encou­ra­ger en pas­sant par cette page : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/cam­pa­gne-de-sou­tien-films-jour­nal-de-per­sonne/

Pour ceux qui décou­vrent Per­sonne et son jour­nal, et pour ceux qui n’auraient pas encore fait le tour des archi­ves, vous trou­ve­rez plus de 1000 billets-vidéos sur la chaîne you­tube : http://www.you­tube.com/user/lejour­nal­de­per­sonne

Le jour­nal de Per­sonne : http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com

Sa page Face­book : https://www.face­book.com/lejour­nal­de­per­sonne

Twit­ter : https://twit­ter.com/infos­ce­na­rio

Page goo­gle + : https://plus.goo­gle.com/+lejour­nal­de­per­son­nein­fos


Et sinon, voi­lou quel­ques poè­mes que j’ai récem­ment scri­bouillés :

Ins­tant sacré

Ins­­piré de : Temps mort



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/06/temps-mort/

Sur les falai­ses et le rivage du pré­sent,
S’écu­ment, se fon­dent les vagues du passé,
Font les armes pour ceux qui en ont l’élan.

Au nom d’hori­zons hors de toute por­tée,
Dans l’idée de s’en rap­pro­cher un jour
Mais sans pou­voir sur les ins­tants et les plans,
Pou­vant sur­tout réflé­chir aux détours,
D’autres façon­nent les leurs et leurs rangs.

Ceux qui sui­vent la voie dans le rocher,
Vers les gouf­fres, en modu­lant tout sauf la barre,
Mul­ti­plient les tom­bes de l’ins­tant et les cen­drés.

Ceux qui aspi­rent, rêvent l’ave­nir, sans amarre,
En oubliant leur rôle dans l’ici et main­te­nant,
Peu­vent sui­vre et par­ti­ci­per du même sort abou­tis­sant.

Entre les pas­ses d’armes, d’aucuns tra­cent un che­min,
Au jour le jour, posent des remi­ses en ques­tion,
Telle Hypa­tie en reine qui cul­tive de la créa­tion,
Et même si des autres et les ins­tants de tous au des­tin
Devaient impac­ter, aura vécu, gravé, fait ger­mer et fait évo­luer,
Mais les demains sont un autre jour, avec ses impré­vus pou­vant affluer

* * * * *
* * * *

L’un par l’autre

Ins­­piré de : L’ombre et la lumière



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/06/lom­bre-et-la-lumiere/

La lumière de la vie
Fait exis­ter les ombres,
En par­tie ou indi­vis,
A l’heure belle ou som­bre ;
L’un par l’autre évo­lue
Sous l’impul­sion du regard
Porté par l’idée réso­lue,
L’inten­tion sau­pou­drant de l’agar

Les étants che­mi­nent,
Parés des for­mes dans la dimen­sion
D’ombres et de lumière :
Les roses et les épi­nes ;
Les pics et l’ascen­sion ;
Le phare sur les mers ;
Les arbres et la clai­rière ;
Les rou­tes et la chau­mière

Dans l’ombre se regarde
Pous­siè­res d’étoile fil­trée,
Dans la lumière les ondes
Nées d’une écharde,
A la join­ture dan­sent les traits ;
Se font et refont les mon­des
Au rythme de la por­tée,
Les œuvres de nos huma­ni­tés

Les âmes dans l’ins­tant,
Sur la pointe des pieds,
Ou en cou­rant, ou volant,
Les brai­ses sous les cen­dres,
Peu­vent avi­ver et savou­rer,
Tis­ser du rêve à se sur­pren­dre,
Au-delà des par­cours,
De l’heure à la nuit ou au jour

* * * * *
* * * *

Entre deux

Ins­­piré de : Qu’est-ce qui vous arrive ?



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/06/quest-ce-qui-vous-arrive/

Il la regarde, elle s’écarte,
Il s’éloi­gne, elle con­ti­nue,
Il revient, elle con­ti­nue,
Il danse, elle lit une carte,
Il s’arrête, elle se retourne,
Elle s’appro­che, il se détourne,
Elle s’arrête, il s’appro­che,
Elle s’inter­roge, il joue les fan­to­ches,
Elle déplore, il se reprend,
Il s’appro­che, elle s’éloi­gne,
Il s’arrête, elle accé­lère,
Il accé­lère, elle empoi­gne,
Elle le toise, il se pose à terre,
Elle s’appro­che, il se redresse,
Il lui susurre, elle écoute avec jus­tesse,
Elle répond de même, il acquiesce,
Ils flâ­nent ensem­ble dans la liesse…

* * * * *
* * * *

C’est écrit

Ins­­piré de : MEK­TOUB



http://www.lejour­nal­de­per­sonne.com/2016/06/mek­toub/

C’est écrit
Comme un sceau de l’au-delà,
La danse de la terre et des galaxies,
Les sai­sons, les météo­res,
Les voies de la vie ici bas,
Jusqu’au souf­fle des sorts

C’est écrit,
Des hori­zons à l’ins­tant,
Le grand hor­lo­ger à régler,
De nous les pas à petit,
Des choix dans l’élan,
Selon le flux écouté

C’est écrit
Dans le notes du chi,
Le ris­que des récifs,
Entre état pas­sif et actif,
Les chu­tes et repri­ses,
Les sur­pri­ses

C’est écrit
Dans les lignes de la main,
Au fond des yeux,
Dans les tem­pê­tes et les éclair­cies,
Sur tous les che­mins,
Les appels et répon­ses des cieux

C’est écrit
Dans les for­ces en jeu,
Les cons­cien­ces ouver­tes,
Les pages qui se tour­nent, les stries,
Le pou­voir créa­tif sur l’essieu,
L’esprit alerte

C’est écrit,
Les hauts le cœur
Face aux tur­pi­tu­des sur les par­vis,
Les fau­cheu­ses sur les fleurs,
Les marées bas­ses et hau­tes
De l’huma­nité en recher­che de notes

C’est écrit,
Le champ des pré­vi­sions,
Les dés jetés et pris
Sur l’arbre du temps
Et ses visions,
Comme se vie le prin­temps.


© Pas­­cal Lama­­chère

Bonne fin de prin­temps, bon début d’été,
@ pelu­che !
Pas­cal


/ Le jour­nal de Per­sonne /PRES­CRIP­TEUR